Le marché de l’emploi progresse dans toutes les régions

Communiqueé, The Adecco Group

3 minutes de lecture

«Dans les secteurs professionnels de la finance et du fiduciaire, la stagnation du trimestre précédent se poursuit», commente Nicole Burth, CEO du Groupe Adecco Suisse.

Au cours du deuxième trimestre 2019, les entreprises suisses publient 9% de postes à pourvoir de plus que l’année dernière. C’est ce que met en évidence l’enquête scientifique de l’Adecco Group Swiss Job Market Index du Moniteur du marché de l’emploi de l’Université de Zurich. Par rapport à l’année dernière, toutes les régions progressent avec en tête du classement la Suisse orientale. La plupart des secteurs professionnels contribuent à cet essor, seuls quelques-uns stagnent au niveau de l’année précédente. Les chiffres des offres d’emploi pour les professions de l’enseignement et des services publics ont fortement augmenté.

Au deuxième trimestre 2019, l’Adecco Group Swiss Job Market Index augmente de 9% par rapport à l’année dernière. «Le marché de l’emploi suisse continue à croître et surtout dans des catégories professionnelles qui dépendent moins de la conjoncture, tels que le personnel enseignant et les services publics. D’autres catégories professionnelles sentent déjà les prévisions conjoncturelles négatives. Dans les secteurs professionnels de la finance et du fiduciaire, par exemple, la stagnation du trimestre précédent se poursuit», commente Nicole Burth, CEO du Groupe Adecco Suisse. «C’est une évolution typique de la phase tardive d’un cycle conjoncturel. La pénurie persistante de main-d’œuvre et les perspectives conjoncturelles floues poussent les entreprises à se donner du mal pour trouver les personnes qualifiées dont elles ont besoin et les fidéliser à long terme à l’entreprise», explique Marius Osterfeld, économe pour swissstaffing. «Cela se reflète également sur le marché des emplois temporaires qui est en baisse».

L’augmentation la plus forte concerne les professions de l’enseignement et des services publics ainsi que les professions de la santé.

Par rapport au même trimestre de l’année précédente, le nombre d’offres d’emploi publiées augmente dans presque tous les secteurs professionnels au deuxième trimestre 2019. Dans les professions de l’enseignement et des services publics, on observe une augmentation significative pendant trois trimestres consécutifs par rapport à l’année précédente, elle est actuellement de plus 26%. Par exemple, on recherche toujours plus d’enseignants d’école primaire mais aussi à d’autres niveaux. Par ailleurs, la demande de personnel des professions de la santé s’accentue à nouveau: dans ce secteur, le nombre d’offres d’emploi publiées au deuxième trimestre de cette année a augmenté de 18% par rapport à l’année précédente. Ce secteur regroupe notamment les professions dans le domaine des soins généraux, les professions dentaires ainsi que les métiers thérapeutiques et de la technique médicale. «On observe la plus forte croissance dans les professions de la santé depuis le début des séries de mesures en 2012: la valeur de l’index des professions de la santé a quasiment doublé depuis», ajoute Anna von Ow du Moniteur du marché de l’emploi suisse.

Le nombre d’offres d’emploi publiées a également continué à augmenter au deuxième trimestre 2019 pour les professions de la technique et des sciences naturelles avec un plus de 11% par rapport à l’année précédente. Une évolution que l’on observe depuis trois ans maintenant. Ce secteur professionnel compte notamment le personnel technique qualifié et les dessinateurs et dessinatrices techniques. Le nombre des offres d’emploi publiées augmente de 10% pour plusieurs secteurs professionnels: d’une part, pour les professions de l’informatique, notamment les programmeurs et programmatrices, mais aussi les Webmasters et les opérateurs et opératrices informatiques. Par ailleurs, les professions du management et de l’organisation et celles du bâtiment et du second œuvre augmentent dans les mêmes proportions. Les professions du commerce et de la vente enregistrent elles aussi une légère hausse (+7%). En revanche, par rapport au même trimestre de l’année dernière, il existe peu de changements pour d’autres secteurs professionnels, en particulier les professions de bureau et de l’administration (+5%), de l’industrie et du transport et de l’hôtellerie-restauration et des services à la personne (+4% pour chacun) ou encore de la finance et du fiduciaire (-1%).

La Suisse orientale conserve sa première place

Comme le révèle l’Adecco Group Swiss Job Market Index pour les régions, le nombre d’offres d’emploi en Suisse orientale augmente de 23% au deuxième trimestre par rapport au même trimestre de l’année précédente, la plus forte augmentation et de loin pour le deuxième trimestre de suite. Cette tendance reflète la poursuite depuis 2016 d’un développement positif dans cette région. Par rapport à l’année dernière, ce sont surtout les professions techniques et de l’informatique qui progressent le plus (+38%). Les ingénieurs par exemple font partie de ce secteur professionnel. Les autres secteurs professionnels connaissent eux aussi une reprise ‒ avec une augmentation de 17% pour les services à la personne et sociaux et les services aux entreprises. Le secteur des services aux entreprises regroupe notamment les professions de la finance et des assurances, ainsi que les professions commerciales et administratives. On observe une hausse modérée du chiffre des offres d’emploi publiées pour les professions de l’industrie et de la construction (+14%). Ce secteur professionnel comprend notamment les professions de la construction de machines et métallique.

En termes d’augmentation de la publication d’offres d’emploi, l’Espace Mittelland arrive à la deuxième place pour le deuxième trimestre 2019. Dans cette région, les entreprises publient 13% d’offres d’emploi de plus que l’année précédente. Ce sont plus particulièrement les services aux entreprises qui augmentent dans cette région (+22%); ce secteur professionnel regroupe notamment les spécialistes du personnel et de l’organisation. Cette croissance est suivie par celle des offres d’emploi publiées pour les professions des services à la personne et sociaux (+19%), qui comprennent notamment les professions des soins et de la médecine humaine. Les professions de la technique et de l’informatique enregistrent une légère hausse (+8%), tandis que celles de l’industrie et de la construction stagnent (+1%).

Les autres régions affichent une légère croissance. La Suisse centrale enregistre une hausse de 8%; l’augmentation de ce trimestre concerne uniquement les professions du secteur social et des services à la personne (+38%), tandis que les autres secteurs professionnels stagnent ou publient moins d’offres d’emploi que l’année précédente. Par rapport à l’année dernière, l’agglomération de Zurich affiche une croissance de 7% et tous les secteurs professionnels ont bénéficié de cette reprise. Cela montre que la hausse de cette région se poursuit à un niveau élevé. Le marché de l’emploi reste stable en grande partie par rapport à l’année précédente dans la Suisse du Nord-Ouest avec +6% et dans la région lémanique avec +4%. On observe des évolutions positives dans ces deux régions dans les professions du secteur social et des services à la personne avec une augmentation de 19% et de 17%. Font notamment partie de ce secteur professionnel les professions de la médecine et des soins ou encore les enseignants.

Le marché de l’emploi du Tessin

Dans toute la Suisse, une entreprise sur sept avait un poste à pourvoir début 2019. Ce chiffre est nettement inférieur au Tessin.

C’est ce que montre une enquête réalisée auprès des entreprises par le Moniteur du marché de l’emploi de l’Université de Zurich et représentative pour l’ensemble de la Suisse*. Dans toute la Suisse, trois postes à pourvoir sur quatre sont publiés. Au Tessin, la part des offres d’emploi publiées est nettement moindre.

 

* Les données du sondage scientifique des entreprises suisses réalisé par le Moniteur suisse du marché de l’emploi de l’Université de Zurich sont représentatives de toute la Suisse. Mais cela ne s’applique pas à une région d’aussi petite taille que le Tessin. Même si le Tessin n’est pas présenté séparément dans l’enquête du Adecco Group Job Market Index trimestrielle, les questions de cette enquête concernant le Tessin seront néanmoins prises en compte.