Les Bourses chinoises rebondissent malgré des indicateurs décevants

AWP

1 minutes de lecture

Le Hang Seng a avancé de 0,52% à 28.268,71 points. Shanghai a grimpé de 1,91%, à 2.938,68 points. Shenzhen a fait encore mieux, progressant de 2,32%, à 1.577,92 points.

Les Bourses chinoises ont terminé en hausse mercredi malgré la publication d’indicateurs décevants qui laissent espérer aux investisseurs de nouvelles mesures pour soutenir l’économie, tandis que Donald Trump joue l’apaisement sur le front de la guerre commerciale.

En Chine continentale, l’indice composite de la Bourse de Shanghai a grimpé de 1,91%, à 2.938,68 points. La Bourse de Shenzhen a fait encore mieux, progressant de 2,32%, à 1.577,92 points.

A Hong Kong, l’indice Hang Seng a avancé de 0,52% à 28.268,71 points.

L’économie chinoise a montré de nouveaux signes de faiblesse en avril avec une croissance des ventes de détail, baromètre de la consommation des ménages, au plus bas depuis 16 ans à 7,2%, loin des attentes des économistes.

La hausse de la production industrielle a également brusquement ralenti le mois dernier, à 5,4% sur un an, après +8,5% en mars.

Ces chiffres relancent les spéculations sur un retour des mesures de soutien à l’économie qui s’étaient un peu ralenties ces dernières semaines.

Dans un contexte de bras de fer commercial avec les Etats-Unis, Pékin avait mis en place au premier trimestre un vaste programme de relance avec des réductions d’impôts et de taxes pour alléger les charges sur les entreprises.

Les banques ont également été encouragées à gonfler leurs prêts aux petites entreprises.

Le conflit commercial s’est ravivé depuis la semaine dernière, avec l’imposition réciproque de nouvelles taxes entre les deux pays.

Mardi, Donald Trump a cependant minimisé les tensions commerciales avec Pékin et les qualifiant de «petite querelle» et estimant qu’un accord restait tout à fait possible. Des remarques qui ont donné un peu d’optimisme aux marchés.

«De manière assez intéressante, les faibles données chinoises n’ont pas affecté le rebond des marchés. Il semble que la rhétorique de Trump est plus importante pour les investisseurs», estime Craig Erlam, analyste chez Oanda.

Du côté des valeurs en Chine le secteur bancaire et de l’assurance était bien orienté: Bank of China a gagné 0,91%, à 5,57 yuans, et China Construction Bank a pris 1,45%, à 7,02 yuans. Ping An Insurance a grimpé de 2,86%, à 80,54 yuans tandis que China Pacific Insurance prenait 2,60%, à 33,55 yuans.

A Hong Kong, Tencent, poids lourd de la cote, s’est apprécié de 0,92% à 374 dollars de Hong Kong (HKD) et AAC Technologies suivait la même tendance (+1,32% à 46 HKD).

Les valeurs énergétiques étaient un peu plus dispersées après des estimations faisant état d’une hausse inattendue des réserves de brut aux Etats-Unis. CNOOC a pris 1,37% à 13,36 HKD, PetroChina était parfaitement à l’équilibre à 4,55 HKD tandis que Sinopec perdait 0,36% à 5,61 HKD.