Bonds Europe: tension sur le marché après les chiffres chinois

AWP

1 minutes de lecture

Le taux d’emprunt à dix ans de l’Allemagne a progressé à -0,284% contre -0,364% vendredi à la clôture.

Le marché de la dette s’est tendu lundi, des chiffres d’activité manufacturière en Chine meilleurs que prévu incitant les investisseurs à se montrer moins prudents et à délaisser les actifs obligataires refuges.

«Ce sont les statistiques manufacturières chinoises qui ont déclenché cette correction sur les taux, car ils rendent caduques les scénarios les plus pessimistes concernant la croissance mondiale», a souligné auprès de l’AFP Eric Vanraes, gérant obligataire de la banque suisse Eric Sturdza.

L’activité manufacturière en Chine s’est inscrite en novembre à son plus haut niveau en trois ans, en dépit des tensions commerciales avec les Etats-Unis.

L’indice des directeurs d’achat (PMI) pour le secteur manufacturier, calculé par le cabinet IHS Markit pour le groupe de médias Caixin, s’est établi à 51,8 le mois dernier contre 51,7 en octobre, soit son meilleur niveau depuis décembre 2016.

«Après cet indicateur, l’écart entre le rendement à court terme et celui à long terme a grandi, signe que les perspectives à plus longue échéance sont un peu plus réjouissantes», a noté M. Vanraes.

«Les droits de douane sur les importations d’acier et d’aluminium en provenance du Brésil et de l’Argentine annoncés par les Etats-Unis ont toutefois limité un peu la tension dans l’après-midi», a complété l’expert.

«Le Brésil et l’Argentine ont procédé à une dévaluation massive de leur monnaie, ce qui n’est pas bon pour nos agriculteurs», a tweeté le président américain. Ajoutant: «avec effet immédiat, je rétablirai les tarifs sur tout l’acier et l’aluminium qui sont expédiés de ces pays aux États-Unis.»

La tension a en outre été un peu plus exacerbée sur l’Italie, après les manifestations à Florence de milliers de «sardines» (sympathisants d’un mouvement civique fondé il y a 15 jours à Bologne) contre l’extrême droite et les idées souverainistes de Matteo Salvini.

En revanche, le fait que l’activité du secteur manufacturier aux Etats-Unis a continué de se contracter en novembre plus vite que ne le pensaient les analystes, selon l’indice de l’association professionnelle ISM, n’a guère affecté le mouvement de tension des taux.

A 18H00 (17H00 GMT), le taux d’emprunt à dix ans de l’Allemagne (Bund) a progressé à -0,284% contre -0,364% vendredi à la clôture du marché secondaire, où s’échange la dette déjà émise.

Celui de la France a suivi la même tendance, repassant même en territoire positif pour la première fois depuis le 14 novembre, à 0,024% contre -0,055%, tout comme celui de l’Espagne, à 0,482% contre 0,410% et celui de l’Italie, à 1,347% contre 1,228%.

Au Royaume-Uni, le taux d’emprunt à dix ans est également monté à 0,736% contre 0,695%.

Aux États-Unis, le taux à dix ans s’appréciait à 1,828% contre 1,776% vendredi, tout comme celui à 30 ans, à 2,274% contre 2,205%. Celui à deux ans s’affichait à 1,618% contre 1,612%.