Bonds Europe: calme plat sur le marché de la dette, en panne d'actualités

AWP

1 minutes de lecture

Le taux d’emprunt à dix ans de l’Allemagne (Bund) a fait du surplace, à -0,351% contre -0,362% vendredi à la clôture 

Le marché de la dette a fait du surplace lundi, manquant d’éléments tant en matière commerciale que macroéconomique pour alimenter une tendance marquée.

«La séance a été très calme. Le marché attend toujours la confirmation que les mauvaises nouvelles sont derrière nous concernant la croissance mondiale», a observé auprès de l’AFP Geoffroy Lenoir, responsable des taux souverains en euros pour Aviva Investors.

Concernant le dossier commercial sino-américain, «malgré des annonces souvent contradictoires d’un jour à l’autre, les marchés ont plutôt l’impression que cela avance dans la bonne direction», mais «il n’y a rien eu de bien nouveau aujourd’hui non plus», a-t-il ajouté.

Là aussi, les investisseurs «sont dans l’attente de la signature d’un accord de première phase» entre Pékin et Washington, selon lui. «Du coup, le marché est un peu en panne» pour l’instant.

En cette fin d’année, «la prochaine date clé est le 12 décembre», a complété l’expert, où les investisseurs auront à la fois à digérer les décisions de la Réserve fédérale américaine (Fed), celles de la Banque centrale européenne (BCE) et le résultat des législatives britanniques.

De fait, «le marché est pris entre deux dynamiques», a estimé M. Lenoir.

A court terme, les facteurs techniques poussent davantage les investisseurs à placer leurs liquidités dans des actifs considérés comme sûrs, tels les obligations, a-t-il développé. «Mais si les statistiques confirment une amélioration de la macroéconomie ou si l’accord commercial partiel sino-américain est signé, cela pourrait tirer graduellement les taux d’emprunt vers le haut au cours du premier semestre».

A 18H00 (17H00 GMT), le taux d’emprunt à dix ans de l’Allemagne (Bund) a fait du surplace, à -0,351% contre -0,362% vendredi à la clôture du marché secondaire, où s’échange la dette déjà émise.

Celui de la France a aussi peu bougé, à -0,042% contre -0,047%, tout comme celui de l’Espagne, à 0,405% contre 0,402%. Celui de l’Italie s’est très légèrement détendu, à 1,158% contre 1,177%.

Au Royaume-Uni, le taux d’emprunt à dix ans a aussi peu varié, à 0,693% contre 0,701%.

Aux Etats-Unis, le taux à dix ans s’effritait, à 1,759% contre 1,771% vendredi, à l’instar de celui à 30 ans, à 2,201% contre 2,221%. Le taux à deux ans s’affichait pour sa part à 1,620% contre 1,628%.