Faible hausse du Real Estate Risk Index de MoneyPark

MoneyPark

1 minutes de lecture

La progression de 0,2 point d’indice au deuxième trimestre est à mettre en relation avec la prévision d’un fort affaiblissement de l’économie suisse au cours des prochains mois.

Le Real Estate Risk Index (RERI) de MoneyPark enregistre au deuxième trimestre 2019 une hausse de 0,2 point d’indice, passant à 3,5 points d’indice. Cette situation indique un risque moyen avec une tendance haussière. L’augmentation de 0,2 point d’indice est à mettre en relation avec la prévision d’un fort affaiblissement de l’économie suisse au cours des prochains mois.

Ces répercussions négatives ne se font pas encore ressentir sur le marché des logements en propriété. L’offre et la demande continuent d’afficher dans l’ensemble un rapport équilibré sain. Les prix des maisons individuelles atteignent certes un niveau élevé, mais n’ont que faiblement augmenté ces dernières années.

Les signaux d’alerte (prix en forte hausse combinés à l’augmentation des taux d’inoccupation) sont encore présents à l’échelle régionale sur le marché partiel des biens immobiliers de rapport. Les différentes conditions offertes sur le marché en matière de taux hypothécaire enregistrent toujours des écarts particulièrement importants. Des différences supérieures à 100 points de base sont devenues monnaie courante. Les différentes possibilités de refinancement des prestataires ne sont sans doute pas étrangères à cette situation, qui accroît encore le manque de transparence.