Loyers: le taux hypothécaire de référence reste inchangé

AWP

1 minutes de lecture

Le taux d’intérêt moyen établi au jour de référence du 31 mars se situait à 1,43%, contre 1,45% au trimestre précédent. Le taux d’intérêt de référence déterminant pour les loyers reste donc à 1,5%.

Les loyers en Suisse ne devraient pas bouger de sitôt. Le taux hypothécaire de référence est en effet resté inchangé à 1,5% au deuxième trimestre, a annoncé l’Office fédéral du logement (OFL). Après près de deux ans de stabilité, une baisse pourrait néanmoins intervenir vers la fin 2019.

Le taux d’intérêt moyen établi au jour de référence du 31 mars se situait à 1,43%, contre 1,45% au trimestre précédent. Le taux d’intérêt de référence déterminant pour les loyers reste donc à 1,5% selon les règles de l’arrondi commercial, a précisé l’OFL lundi dans un communiqué.

Il se maintiendra à ce niveau tant que le taux d’intérêt moyen ne baisse pas au-dessous de 1,38% ou ne dépasse pas 1,62%.

Depuis 2008, le taux hypothécaire moyen calculé par l’OFL a continuellement reculé. Il se situait à 3,5% en septembre 2008, avant de passer à 2,0% en 2013 et à 1,5% en juin 2017 où il se maintient depuis.

Vu que le taux n’a pas évolué, il ne donne pas droit à une prétention de diminution ou de hausse de loyer. En revanche, si le loyer d’un contrat de bail individuel n’est pas fondé sur le taux d’intérêt de référence actuel de 1,5%, il existe un droit à son abaissement sur la base de la réduction précédente du taux d’intérêt de référence, a souligné l’OFL.

Les loyers sont fixés en Suisse sur la base d’un taux d’intérêt de référence unique depuis septembre 2008.

La Fédération suisse des propriétaires immobiliers HEV a souligné que le niveau élevé des taux de vacance pesait sur les loyers nouvellement proposés. L’association a rappelé dans un communiqué que 72’000 logements étaient actuellement vides en Suisse, «un niveau inédit depuis 20 ans».

Vu le modeste repli du taux d’intérêt moyen, la HEV estime possible un abaissement à la fin de l’année du taux d’intérêt de référence.

Les économistes d’UBS ont abondé dans ce sens. Selon ces derniers, contactés par AWP, le taux d’intérêt de référence pourrait descendre à 1,25% d’ici la fin de l’année ou début 2020. Au vu de la pression exercée par le niveau élevé de taux de vacance sur les loyers, les locataires pourraient à l’avenir être plus nombreux à demander une baisse des loyers.

L’Association suisse des locataires (Asloca) a par contre estimé qu’il n’y avait «aucune trace de détente» au niveau des loyers, qui ont augmenté de 0,5% sur un an et de 17,6% depuis décembre 2005.

«Il reste toujours difficile de dénicher un logis abordable dans le pays (...). Le problème demeure aigu dans les villes et les agglomérations», a souligné l’association.