CSS dépasse les 6 milliards de francs en 2017

AWP

1 minutes de lecture

Le groupe lucernois a enregistré simultanément un recul des charges de prestations. Il revendique une position dominante, encore renforcée grâce à sa base de clients dans l’assurance de base.

L’assureur maladie CSS a connu une année 2017 fructueuse et a dépassé pour la première fois la barre des 6 milliards de francs de primes. Le groupe lucernois a enregistré simultanément un recul des charges de prestations. Il revendique une position dominante, encore renforcée grâce à sa base de clients dans l’assurance de base.

Le bénéfice net s’est inscrit à 153,6 millions de francs, en progression de 56,6% sur un an, indique jeudi CSS. Les primes acquises ont pris 5,3% pour atteindre 6,17 milliards, tandis que les prestations d’assurance ont grimpé de 4,3% à 5,61 milliards.

Les prestations ambulatoires des médecins constituent le bloc de coûts le plus important, avec 1,14 milliard de francs (+3,7%), souligne le communiqué. Les prestations hospitalières arrivent en deuxième position. Elles ont «légèrement baissé», à 1,04 milliard.

Au 1er janvier 2018, la «Chrétienne sociale» revendiquait 1,7 million d’assurés, dont 1,38 million relevant de l’assurance obligatoire des soins.

La société a raboté ses taux de frais, notamment dans l’assurance obligatoire. Dans ce domaine, le ratio est passé à 4,0%, amélioré de 0,2 point de pourcentage. Pour le groupe dans son ensemble, le recul est identique, à 8,0%.

Le ratio combiné, qui définit le rapport entre les primes encaissées et les prestations fournies, a été amélioré de 1,5 point à 96,9%. La tendance positive est observée aussi bien dans l’assurance obligatoire que pour les complémentaires.

Le rendement des placements s’est fixé à 4,7%, contre 3,7% douze mois auparavant.

Fondé en 1899, l’assureur maladie CSS emploie quelque 2700 personnes et dispose de plus de 100 agences réparties dans toute la Suisse.