Nécessaire à court terme, dangereux à long terme – CIO Special de DWS

Martin Moryson, DWS

1 minutes de lecture

Les effets à long terme des mesures budgétaires d'urgence du programme COVID-19 seront difficiles à évaluer.

Les plans de sauvetage actuels sont nécessaires pour éviter que le monde ne sombre dans la dépression. Toutefois, ils entraînent une augmentation spectaculaire de la dette publique. Celle-ci ne peut être réduite que par la croissance, l'inflation ou de futurs excédents budgétaires.

L'intervention de l'Etat dans l'économie comporte le risque d'énormes distorsions qui pourraient, à terme, nuire à la croissance de la productivité.

Pour la deuxième fois en douze ans, l'Etat a dû sauver de nombreuses entreprises. La confiance dans ce qui a été le moteur de la prospérité mondiale, à savoir l'économie de marché et la mondialisation, pourrait être érodée. 

A lire aussi...