Le franc devrait encore se déprécier - Update Devises de Raiffeisen

Investment Office du Groupe Raiffeisen

1 minutes de lecture

Les récents afflux de francs devraient s'inverser les mois à venir, surtout si la BNS ne normalise pas sa politique monétaire avant la BCE.

Le cours EUR/CHF s'est stabilisé à 1.15 grâce à la consolidation des rendements italiens pour les obligations d'Etat à 10 ans. Nous tablons sur une hausse à 1.17 à court terme et à 1.22 à long terme, à condition d'éviter les confrontations entre l'Italie et Bruxelles, et que l'administration américaine reconnaisse que l'escalade du différend commercial aurait aussi des conséquences négatives pour la base électorale de Trump. Dans ce cas, les récents afflux de francs devraient s'inverser les mois à venir, surtout si la BNS ne normalise pas sa politique monétaire avant la BCE. 

USD/CHF 

Depuis avril, la force du dollar se reflète aussi dans le cours USD/CHF. A notre avis, les différences d'intérêt entre les USA et l'Europe pourraient s'amplifier encore un peu en faveur du dollar jusqu'à la fin 2018: donc signe d'un léger potentiel pour le cours USD/CHF à court terme. Par ailleurs, les afflux dans la «valeur refuge» suisse devraient s'inverser, à condition que les risques politiques dans la zone euro ne s'amplifient pas car ils constituent le risque principal de la perspective constructive du cours EUR/CHF. Des rendements accrus en Italie conduiraient probablement à une fuite vers le franc.

 

 

A lire aussi...