Etat des lieux pour la place financière suisse

Communiqué, SwissBanking

1 minutes de lecture

L’open banking est souvent considéré comme une première étape en direction d’une économie de plateforme dans laquelle des données sont échangées entre secteurs.

S’agissant de l’évolution future du secteur financier, l’open banking fait partie des sujets incontournables dans le monde entier. Les prescriptions réglementaires dans l’Union européenne (UE) ainsi que dans des pays hors d’Europe ont notamment donné un nouvel élan à la thématique. Dans ce cadre, l’open banking – à savoir des modèles d’affaires basés sur l’échange standardisé et sécurisé de données entre une banque et des prestataires tiers dignes de confiance – est souvent considéré comme une première étape en direction d’une économie de plateforme dans laquelle des données sont échangées entre secteurs et traitées avec une valeur ajoutée pour les clients, l’économie et la société.

Les banques jouent un rôle déterminant à cet égard. En raison de leur base de clientèle étendue et de la confiance qui leur est accordée, elles ont la chance de jouer un rôle de précurseur dans un écosystème intersectoriel. De plus, elles ont la possibilité de jouer un rôle important dans la définition de la protection des données, des règles pour l’utilisation éthique des données, des normes pour les interfaces et de l’infrastructure. La place financière suisse a ainsi une occasion unique de façonner l’écosystème financier du futur en collaboration avec les principaux acteurs.

Sous la direction de l’Association suisse des banquiers (ASB), un groupe de travail a élaboré le présent document. Il doit permettre de créer les conditions optimales pour faciliter la coopération entre les banques et les prestataires tiers et faire avancer la mise en oeuvre de l’open banking en Suisse. Le thème de l’open banking est structuré du point de vue du secteur bancaire suisse et des règles de base sont définies pour les aspects juridiques pertinents.

Le présent document de l’ASB contient des recommandations qui ne sont pas juridiquement contraignantes et des analyses qui peuvent être utilisées pour la suite de la mise en oeuvre des modèles d’affaires d’open banking. Le document ne prétend pas à l’exhaustivité. Il sera actualisé et complété si nécessaire en fonction des évolutions techniques et juridiques futures. La version la plus récente du document est publiée sur le site de l'ASB.

 

A lire aussi...