Combler le déficit de financement dans les infrastructures vertes en Europe

Benjamin Kelly & Ingrid Edmund, Columbia Threadneedle Investments

1 minutes de lecture

L’investissement responsable s’est considérablement développé ces cinq dernières années. Mais le contexte des six derniers mois a donné un sérieux coup d’accélérateur au secteur.

La transformation verte dans l'Union européenne est susceptible d'offrir des opportunités d'investissement dans quatre domaines principaux, selon la société de gestion Columbia Threadneedle Investments. Il s'agit des énergies renouvelables, de la mobilité verte, de l'hydrogène comme source d'énergie future et de la modernisation du parc immobilier. «Le calendrier du Pacte vert pour les dix prochaines années est ambitieux, alors ne perdons pas de temps et explorons dès aujourd’hui les grands thèmes d’investissement qui y sont liés», écrivent Benjamin Kelly, analyste senior, et Ingrid Edmund, gérante de portefeuille senior pour les investissements d'infrastructure chez Columbia Threadneedle, dans un commentaire récent.

En ce qui concerne les énergies renouvelables, l’agenda du Pacte vert prévoit de doubler la production d’électricité à partir de sources renouvelables d’ici 2030, afin de contribuer aux objectifs de réduction des émissions. «Cela implique une nette augmentation des taux d’investissement actuels des entreprises de services publics européennes dans les capacités d’énergies renouvelables et les réseaux électriques», écrivent Kelly et Edmund. «Les équipementiers devraient également voir leurs bénéfices augmenter, à l’image du fabricant d’éoliennes danois Vestas.»

Concernant la mobilité verte, les experts soulignent que l'Union européenne s'est fixé pour objectif qu’au moins 30 millions de voitures à zéro émission soient en circulation sur les routes d’Europe d'ici à 2030, que le nombre de trajets en train à grande vitesse double en Europe et que tous les transports collectifs réguliers doivent être neutres en carbone. «Les fabricants d’équipements destinés au réseau ferroviaire sont bien placés pour bénéficier du Pacte vert, tandis qu’une transition accélérée en faveur des véhicules électriques constitue un défi de taille pour les constructeurs automobiles, qui devront développer de nouveaux modèles dotés d’une capacité de batterie suffisante.»

La demande d'hydrogène en tant que source d'énergie propre est en hausse, bien qu'il reste cher par rapport aux autres sources d'énergie. «Il présente cependant un solide potentiel dans les domaines où l’électrification est impossible, comme l’industrie lourde, le transport par camion, le transport maritime ainsi que le stockage d’énergie saisonnier. En outre, l’UE a pour objectif de faire passer la part de l’hydrogène dans le bouquet énergétique du continent de moins de 2% actuellement à 13-14% d’ici 2050.»

La modernisation des bâtiments est un domaine intéressant, car environ trois quarts des 220 millions de bâtiments que compte l’UE sont jugés inefficaces sur le plan énergétique. Pour changer cette situation, le taux de rénovation des bâtiments devrait être doublé au cours des dix prochaines années. Ici, le contexte politique favorable offre des nombreuses opportunités d’emploi liées au développement durable, notamment dans l’univers des petites et moyennes capitalisations, écrivent Kelly et Edmund.

A lire aussi...