Cataclysme sur les marchés

Nicolas Marmagne, XO Investments

1 minutes de lecture

La propagation exponentielle du coronavirus s’est répandue à la même vitesse sur les marchés financiers.

Le temps de l’insouciance semble bien loin. Alors que la propagation du COVID-19 en Chine laissait les marchés de marbre jusqu’aux deux-tiers du mois de février, la prise de conscience a été brutale. La propagation exponentielle du virus s’est répandue à la même vitesse sur les marchés financiers. Les actions ont été les premières touchées dès la fin du mois de février sans que les trilliards injectés ne puissent y faire quoi que ce soit.  

Après quelques jours de calme apparent sur les marchés obligataires, la seconde vague a durement frappé le marché du crédit, épargnant dans un premier temps les obligations étatiques soutenues par une baisse des taux. Mais le mouvement s’est inversé avec une remontée brutale des taux qui est venue infecter l’ensemble des segments obligataires. Cette hausse des taux a finalement engendré une troisième vague de contagion, atteignant cette fois-ci l’immobilier alors indemne jusque-là. 

Le CHF s’apprécie contre les principales devises. On relève que dans un premier temps l’USD s’est effondré de près de 5% avant que cette tendance ne s’inverse. Le pétrole subit un double choc. Augmentation de l’offre avec le conflit Arabie Saoudite – USA et la très forte diminution de la demande avec le ralentissement économique. L’or est stable après avoir baissé en début de mois. 

Nos indicateurs de risque sont en forte hausse sur tous les facteurs.

A lire aussi...