BNS: les demandes du Trésor US seront difficiles à satisfaire

Maxime Botteron, Credit Suisse

1 minutes de lecture

La Banque nationale suisse n'est pas prête à exclure les interventions sur le marché des changes de sa boîte à outils.

La décision de la BNS sur le taux directeur est intervenue comme prévu, malgré la publication hier du rapport du Trésor américain qui qualifie la Suisse de «manipulateur de monnaie».

En particulier, la BNS a réitéré sa volonté d'intervenir «plus fortement» sur le marché des changes. 

Le fait que le rapport du Trésor américain ne soit même pas mentionné dans le communiqué de presse montre que la BNS n'est pas prête à exclure les interventions sur le marché des changes de sa boîte à outils. 

Toutefois, les demandes du Trésor américain seront difficiles à satisfaire. En particulier, l'important excédent extérieur de l'économie suisse est structurel et insensible au taux de change. Par conséquent, la seule façon de satisfaire aux exigences du Trésor américain est de réduire sensiblement les achats de devises étrangères. 

L'arrêt ou la réduction significative des achats de devises ne devrait pas être un problème pour la BNS dans des circonstances économiques «normales». En effet, la BNS n'a pas acheté un volume important de devises entre la mi-2017 et la fin 2019. Dans notre scénario d'une reprise économique mondiale en 2021, le besoin d'interventions diminuera probablement, de sorte que la BNS pourrait bientôt satisfaire les demandes du Trésor américain.

Attention: ce texte a été traduit avec un outil automatique.

A lire aussi...