USA: nouvelle hausse des inscriptions au chômage

AWP

1 minutes de lecture

Entre le 15 et le 21 novembre, 778’000 personnes se sont inscrites au chômage, soit 30’000 de plus que la semaine précédente.

Les inscriptions au chômage ont de nouveau fortement augmenté sur une semaine aux Etats-Unis, poussées par les mesures de restriction de l’activité économique liées à la recrudescence du COVID-19, selon les chiffres publiés jeudi par le département du Travail.

Entre le 15 et le 21 novembre, 778’000 personnes se sont inscrites au chômage, soit 30’000 de plus que la semaine précédente , pour laquelle les données ont été révisées en hausse (748’000). Les inscriptions avaient pourtant déjà bondi, à cause des licenciements liés à ces limitations de l’activité économique.

Et «le risque est que cela continue à augmenter avec la hausse des cas de coronavirus à un niveau record», estime Nancy Vanden Houten, d’Oxford Economics, dans une note.

La hausse continue des demandeurs d’allocation-chômage suggère en effet la vulnérabilité du marché du travail à la résurgence du COVID-19.

Un peu plus de 6 millions d’Américains touchaient le chômage au cours de la semaine du 8 au 14 novembre, ce chiffre étant publié avec une semaine de décalage, soit 299’000 de moins que la semaine précédente.

Mais une importante part des personnes sorties du nombre officiel de chômeurs n’ont pas pour autant retrouvé d’emploi, et elle a en fait basculé vers les programmes d’aide spécifiques face à la pandémie.

Le nombre total de bénéficiaires du chômage ou d’une autre de ces aides a grimpé début novembre, à près de 20,5 millions de personnes.

La majeure partie de ces aides prennent fin le 26 décembre, et, sans action rapide du Congrès pour adopter un nouveau plan de soutien à l’économie en cette période de transition entre Donald Trump et Joe Biden, ce sont 12 millions de chômeurs qui pourraient se retrouver sans ressource au lendemain de Noël, selon des études.

A lire aussi...