USA: la production industrielle augmente plus que prévu

AWP

1 minutes de lecture

En octobre, la hausse a atteint 1,1%, quand les analystes tablaient sur une progression de 0,9%.

La production industrielle aux Etats-Unis a augmenté plus que prévu en octobre mais son niveau reste bien en-deçà du niveau d’il y a un an, selon les données publiées mardi par la banque centrale américaine. La hausse a atteint 1,1%, quand les analystes tablaient sur une progression de 0,9%.

Et le recul enregistré en septembre a été révisé en baisse à -0,4% contre -0,6%, estimé précédemment. «L’indice a regagné 16,5% du déclin enregistré entre février et avril mais la production industrielle est toujours inférieure de 5,6% comparé aux niveaux d’avant la pandémie», note la Fed dans un communiqué. Comparé à octobre 2019, la production est en baisse de 5,3%.

Par ailleurs, le taux d’utilisation des capacités industrielles s’élevait à 72,8% en octobre contre 72% en septembre (donnée révisée en hausse). Là encore, c’est mieux qu’attendu (72,3%). Mais c’est loin des 77% enregistrés en octobre 2019.

«La reprise se poursuit mais peut-elle durer?», s’interroge Ian Shepherdson, économiste en chef pour Pantheon Macroeconomics dans une note. «Nous espérons que la solide demande intérieure pour les biens et le rebond de l’industrie manufacturière à l’échelle mondiale, tiré par la Chine, généreront une nouvelle augmentation solide de la production» en novembre, a-t-il également commenté.

Pour autant, note-t-il, «pour décembre et janvier, tous les paris sont ouverts, compte tenu de l’incertitude sur l’étendue et la durée des restrictions qui seront nécessaires pour maîtriser (une potentielle) troisième vague de COVID-19». «Nous sommes optimistes, mais prudents», conclut-il.

De son côté, Oren Klachkin, économiste chez Oxford economics met aussi en garde contre un potentiel ralentissement lié à la résurgence de la pandémie de COVID-19. «Une détérioration rapide de la situation sanitaire représente un risque majeur pour l’activité industrielle, en particulier si le coup de pouce financier n’est toujours pas donné», estime-t-il.

Lundi, le président élu Joe Biden a exhorté le Congrès à voter sans délai un nouveau plan d’aide de même ampleur que celui adopté en urgence en mars (quelque 2’200 milliards de dollars) alors que de nombreux Américains sont toujours fragilisés sur le plan économique par la crise provoquée par la pandémie.

A lire aussi...