USA: accord au Congrès pour le nouveau plan d’aide aux PME

AWP

1 minutes de lecture

Républicains et démocrates s’entendent sur une enveloppe de plus de 320 milliards de dollars supplémentaires pour soutenir les entreprises.

Le chef de la majorité républicaine au Sénat américain, Mitch McConnell, a annoncé mardi un accord avec les démocrates sur une enveloppe de plus de 320 milliards de dollars supplémentaires pour soutenir les PME frappées par la crise liée au COVID-19.

Soutenu par Donald Trump, ce nouveau plan d’aide s’élève au total à 480 milliards de dollars car il comprend également 75 milliards d’aides pour les hôpitaux, 25 milliards pour les capacités de dépistage du coronavirus, ainsi que 60 milliards de prêts destinés à d’autres secteurs impactés par l’économie, notamment dans l’agriculture.

Fruit d’âpres négociations, ce texte pourrait être adopté par le Sénat dès mardi lors d’une séance qui débutera à 16H00 (20H00 GMT) puis devrait être soumis au vote à la Chambre des représentants, contrôlée par les démocrates, plus tard cette semaine.

«Je salue cet accord entre les deux partis et j’espère que le Sénat l’adoptera rapidement une fois que les parlementaires auront étudié le texte final», a écrit Mitch McConnell, en le détaillant.

Donald Trump avait exhorté plus tôt mardi le Congrès à adopter ce nouveau plan d’aide, en promettant qu’il le promulguerait ensuite. Un message qui a pu convaincre des parlementaires républicains encore réfractaires.

Pour être approuvé au Sénat, le texte doit être adopté à l’unanimité, d’où l’importance pour Mitch McConnell de s’assurer qu’aucune voix ne viendra s’y opposer.

Ces nouveaux fonds viendront s’ajouter à 349 milliards déjà dépensés pour financer des prêts destinés aux PME, qui avaient été approuvés fin mars dans le cadre d’un plan historique de 2.000 milliards de dollars de soutien à l’économie américaine.

Une fois que cette nouvelle aide aux PME sera définitivement adoptée, les parlementaires veulent commencer à négocier un nouveau vaste plan de soutien à l’économie américaine.

Donald Trump a détaillé, dans un tweet mardi, certaines de ses grandes priorités pour ce prochain volet: «des allègements budgétaires pour les Etats/collectivités locales», des investissements «dans les infrastructures» , «des aides fiscales» destinées aux secteurs de la restauration, des divertissements et du sport, ainsi que des «réductions des charges salariales pour augmenter la croissance économique».

A lire aussi...