Thomas Jordan juge la situation sur les devises fragile

AWP

1 minutes de lecture

Le directeur de la BNS a assuré au Tages-Anzeiger que cette fragilité est prise en compte.

La situation sur le marché des devises reste fragile, comme le montre l’évolution récente des taux de change, selon Thomas Jordan. Dans une interview au Tages-Anzeiger, le directeur de la Banque nationale suisse (BNS) a assuré que cette fragilité est prise en compte, au regard de la récente appréciation du franc par rapport à l’euro, pouvait-on lire sur le portail du quotidien mardi soir.

«Notre politique monétaire prend en compte cette fragilité avec les taux négatifs et la disposition à intervenir sur le marché des devises», a-t-il souligné.

L’euro s’est renforcé par rapport au franc au cours des derniers mois, l’apogée ayant été atteinte avec le franchissement de la barre symbolique des 1,20 francs en avril. Toutefois, au cours des deux dernières semaines, la monnaie unique a lâché une partie de ses gains, passant brièvement sous la barre des 1,15 franc mardi sur fonds de craintes liées à la situation politique en Italie.

A lire aussi...