Suisse: UBS prévoit une contraction plus marquée du PIB

AWP

1 minutes de lecture

Les économistes de la banque s’attendent à un recul de 5,5% pour cette année. En revanche, la reprise devrait être plus vigoureuse l’an prochain.

Les perspectives économiques de la Suisse se sont assombries pour l’année en cours, selon les économistes d’UBS. La grande banque a raboté ses estimations de produit intérieur brut (PIB) pour 2020, s’attendant à une contraction de 5,5% contre -4,6% auparavant. En revanche, la reprise devrait être plus vigoureuse qu’escompté l’année prochaine.

Ces révisions interviennent après la publication du PIB suisse mercredi. Le creux de la vague est vraisemblablement passé pour l’industrie manufacturière, avec la fin des restrictions lies à la pandémie de COVID-19 en mai, affirme UBS vendredi dans un étude. Le regain d’optimisme reste cependant modéré en ce qui concerne les services.

Du point de vue des exportations, les économistes d’UBS s’attendent à un deuxième trimestre plus compliqué que le premier. La consommation reste cependant la principale responsable de la faiblesse conjoncturelle actuelle. Le recul du PIB au premier trimestre, plus important qu’attendu, a incité le numéro un bancaire helvétique à revoir ses prévisions à la baisse pour l’année en cours.

Des mesures fiscales efficaces et un déconfinement maîtrisé vont faciliter la remise sur pied de l’économie suisse dans les mois à venir. UBS a ainsi revu à la hausse ses estimations de PIB pour 2021, à 4,4% de 3,9% précédemment.

A lire aussi...