Suisse: le creux de la vague sera franchi en juin, selon le BAK

AWP

1 minutes de lecture

La crise du coronavirus va accélérer le repli conjoncturel au-delà de la barre des 10% au deuxième trimestre, anticipe l’institut de recherches conjoncturelles.

Après avoir malmené l’économie helvétique sur la fin du premier trimestre déjà, la pandémie de coronavirus et son corollaire de contre-mesures vont accélérer le repli conjoncturel au-delà de la barre des 10% au deuxième partiel, anticipe BAK Economics dans une note mercredi.

La chute du nombre de nouvelles contaminations et la levée progressive des contraintes de confinement doivent toutefois sonner le glas de la dégringolade, poursuit l’institut privé de recherches conjoncturelles.

Ce dernier revoit au passage sa projection de décroissance à 5,8% pour l’ensemble de l’année en cours, contre 5,3% au dernier pointage. L’ampleur du rétablissement l’an prochain doit atteindre 6,0%, contre 5,7% jusqu’ici, pour autant qu’une seconde vague d’envergure puisse être évitée.

Reste qu’il s’agit là du scénario privilégié par le cabinet bâlois, qui articule aussi une potentielle récession de plus de 12% en 2020 dans le pire des cas et un recul de 4,5% dans le meilleur.

A lire aussi...