Roberto Balzaretti nommé responsable des relations avec l'UE

AWP

1 minutes de lecture

Berne a notamment évoqué l’option prévoyant des négociations parallèles en vue d’établir de nouveaux accords et rapports institutionnels avec Bruxelles. Le Conseil fédéral veut notamment évaluer dans quels domaines la Suisse et l’UE peuvent mettre en place de nouveaux accès au marché et des accords de coopération.

Le Conseil fédéral veut continuer à développer les relations politiques et économiques avec l’Union européenne, malgré les récentes dissensions notamment sur l’équivalence de la Bourse suisse, a annoncé mercredi le gouvernement dans un communiqué.

Dans ce contexte, Roberto Balzaretti a été nommé responsable des négociations avec l’UE et chef de la Direction des affaires européennes du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Il prendra ses nouvelles fonctions dès jeudi avec le titre de Secrétaire d’Etat.

«La relation avec l’UE est d’une importance essentielle pour la Suisse», a indiqué le Conseil fédéral, qui dit «vouloir approfondir et cimenter» ses échanges avec son voisin européen notamment au niveau de l’accès au marché intérieur de l’UE et de la législation.

Berne a notamment évoqué l’option prévoyant des négociations parallèles en vue d’établir de nouveaux accords et rapports institutionnels avec Bruxelles. Le Conseil fédéral veut notamment évaluer dans quels domaines la Suisse et l’UE peuvent mettre en place de nouveaux accès au marché et des accords de coopération.

Concernant l’équivalence de la Bourse suisse, les Sept sages estiment qu’elle ne doit pas faire l’objet d’une «évaluation politique».

En décembre 2017, la Commission européenne a limité à un an la reconnaissance de l’équivalence de la Bourse suisse. Depuis, la Confédération a reçu le soutien de 11 pays européens, qui ont envoyé une lettre à Bruxelles pour déplorer le refus d’accorder une équivalence permanente à la Bourse suisse Swiss Exchange (SIX).