Probables mesures de Glencore sur des contrats en Russie

AWP

1 minutes de lecture

Plusieurs contrats d’approvisionnement d’aluminium ont été placés sous force majeure, selon des sources proches du dossier.

Le groupe Glencore a déclaré la force majeure sur certains de ses contrats d’aluminium suite aux sanctions américaines prises contre le producteur Rusal, aux mains de l’oligarque russe Oleg Deripaska, selon des sources «proches du dossier» citées par Bloomberg. La déclaration porterait sur quelque 50’000 tonnes métriques de contrats entre le géant zougois des matières premières et des «consommateurs d’aluminium» spécifiant que ces derniers doivent être d’origine russe.

Sollicitée jeudi par AWP, la direction de Glencore n’a pas souhaité commenter l’information.

Mardi, l’entreprise avait annoncé le retrait de son directeur général (CEO) Ivan Glasenberg du conseil d’administration de Rusal, expliquant qu’elle entendait respecter «toutes les sanctions» et «prendre toutes les mesures nécessaires afin de réduire le risque pour ses activités».

Dans la foulée, elle avait indiqué évaluer la position de ses contrats avec Rusal, tout en insistant sur le fait que ceux-ci ne sont pas «financièrement substantiels» pour le groupe. Selon Bloomberg, Glencore est le principal acheteur de Rusal, en vertu d’un accord pluriannuel d’une valeur de 2,4 milliards de dollars.
 

A lire aussi...