Parahôtellerie: amorce de recul au premier trimestre

AWP

1 minutes de lecture

Entre janvier et fin mars, la parahôtellerie a comptabilisé 4,35 millions de nuitées en Suisse, en léger repli de 5,9% en comparaison annuelle.

La parahôtellerie suisse n’a que légèrement souffert de la crise du Covid-19 au premier trimestre, d’après les chiffres de l’Office fédéral de la statistique (OFS). La période étudiée ne comprend que les deux premières semaines du semi-confinement en Suisse.

Entre janvier et fin mars, la parahôtellerie a comptabilisé 4,35 millions de nuitées en Suisse, en léger repli de 5,9% en comparaison annuelle. Les hôtes indigènes ont représenté 74,2% de la demande avec 3,2 millions d’unités, d’après le communiqué publié par l’OFS.

La plus forte baisse concerne les nuitées des hébergements collectifs qui se sont contractées de 14% à 1,27 million, contre 1,48 million durant la période janvier/mars 2019.

Les nuitées dans les logements de vacances ont également diminué de 2,3% à 2,97 millions. Les Suisses ont représenté 71,5% des hôtes.

Il n’y a que les nuitées dans les terrains de camping qui ont augmenté en comparaison annuelle de 3,4% à 111’293. D’après l’OFS, les hôtes suisses en ont généré 79’320.

Les résultats provisoires du second trimestre, qui devraient mieux refléter l’impact de la pandémie sur la parahôtellerie, seront disponibles courant septembre.

A lire aussi...