Pétrole: Mexico écarte toute nouvelle baisse de sa production

AWP

1 minutes de lecture

«Nous avons déjà rempli notre part du contrat alors qu’il y a d’autres pays, selon le propre rapport de l’Opep, qui ne l’ont pas fait», déclare le président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador.

Le Mexique a écarté vendredi toute nouvelle baisse de sa production de pétrole à la veille de la réunion de l’Opep et ses partenaires, dont la Russie, qui vise à soutenir un marché déprimé par la pandémie.

«Nous ne pourrions pas ajuster davantage notre production», a déclaré le président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador, qui s’était engagé en avril à réduire sa production de 100’000 barils par jour pour arriver à un accord global de réduction de quelque 10 millions de barils par jour entre pays producteurs afin de freiner la chute des prix.

«Nous avons déjà fait part aux membres de l’Opep de notre position (...) Nous, nous avons déjà rempli notre part du contrat alors qu’il y a d’autres pays, selon le propre rapport de l’Opep, qui ne l’ont pas fait», a-t-il affirmé sans plus de détails au cours de sa conférence de presse quotidienne.

«Les pays qui ont déjà tenu leur parole demandent que tous le fassent (...) Nous avons déjà fermé des puits de pétrole pour tenir notre engagement», a-t-il souligné, estimant que «lorsqu’il n’y a pas d’accord, tout le monde est perdant».

Avant la baisse annoncée du Mexique, la production se situait à 1,7 million de barils par jour en moyenne, après avoir atteint 3,4 millions en 2004.

Les exportations de brut représentent un cinquième des revenus de ce pays, dont l’économie souffre des conséquences de la pandémie de Covid-19.

Pour pallier l’effondrement de la demande mondiale en or noir, les pays de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés s’astreignent depuis le 1er mai et pour deux mois à réduire leur production de 9,7 millions de barils (mbj) par jour, soit environ 10% de l’offre mondiale avant la crise.

Les termes de l’accord conclu le 12 avril précisent que cette réduction doit passer à 7,7 mbj de juillet à décembre mais le cartel pourrait bien acter le maintien du volume actuel retiré du marché au-delà du 30 juin.

A lire aussi...