Open banking: accord entre prestataires sur les premiers standards

AWP

1 minutes de lecture

La plateforme openbankingproject.ch a pour vocation de régler l’utilisation d’interfaces de programmation (API) ouvertes de manière plus précise.

Un consortium composé de prestataires de services financiers s’est accordé sur les premiers standards technologiques en vue de l’ouverture des activités bancaires (open banking) à des tiers. La plateforme openbankingproject.ch a pour vocation de régler l’utilisation d’interfaces de programmation (API) ouvertes de manière plus précise.

L’ouverture technologique des activités bancaires prend chaque jour plus d’importance, assure le consortium lundi. Une partie importante des développements dans l’open banking est l’utilisation d’APIs, des interfaces offrant à des prestataires tiers la possibilité par exemple d’échanger et de traiter des données de clients bancaires avec l’accord réciproque des différentes parties.

Les APIs sont supposées garantir l’échange sécurisé de données et de services entre les instituts financiers et des tiers comme les entreprises fintech. Alors qu’en Europe, l’utilisation de ce genre d’instrument est réglé par un règlement communautaire (PSD2), il n’y a pour le moment aucun dispositif en Suisse concernant l’ouverture de systèmes bancaires, selon le communiqué.

Le premier standard API sur openbankingproject.ch est l’interface Swiss NextGen pour la récupération de données de comptes et le lancement d’ordres de paiement selon les spécifications en vigueur en Suisse. La version helvétique repose sur le standard européen de la branche (NextGenPSD2) de l’initiative de standardisation Berlin Group. De nouveaux standards API pour la Suisse devraient voir le jour dans les prochains mois.

Parmi les membres de l’initiative lancée en février 2019 figurent Hypothekarbank Lenzburg, les développeurs de logiciels bancaires Avaloq et Finnova, ainsi que plusieurs entreprises et instituts scientifiques de Suisse orientale et de la région bernoise.

A lire aussi...