Novartis décroche un statut de médicament prioritaire en néphrologie

AWP

1 minutes de lecture

Cette désignation traduit un manque d’options thérapeutiques.

Novartis s’est vu décerner par l’Agence européenne des médicaments (EMA) un statut de médicament prioritaire (Prime) pour l’iptacopan (LNP023) dans l’indication contre la glomérulopathie C3, une maladie touchant les reins de patients souvent jeunes. Cette désignation traduit un manque d’options thérapeutiques, rappelle un communiqué diffusé vendredi.

La glomérulopathie C3 constitue une forme extrêmement rare de néphropathie glomérulaire, caractérisée par un dérèglement du système du complément. Touchant un à deux individus sur un million, cette maladie évolue dans la moitié des cas vers un stade terminal dans les dix ans suivant le diagnostic. Plus d’un transplanté sur deux rechute en outre après avoir reçu un nouveau rein.

Novartis profite de l’occasion pour préannoncer la présentation de résultats intermédiaires d’une étude clinique de phase II en cours, lors du prochain congrès virtuel de l’American Society of Nephrology qui se tiendra du 22 au 25 octobre.

 

A lire aussi...