Métaux précieux: l’or aidé par son statut de valeur refuge

AWP

1 minutes de lecture

L’argent est resté stable tandis que le platine a légèrement baissé et que le palladium a progressé.

L’or a progressé durant cette semaine écourtée par un lundi férié à Londres, notamment ce vendredi après l’annonce de nouveaux droits de douane américains visant le Mexique.

L’argent est resté stable tandis que le platine a légèrement baissé et que le palladium a progressé.

«L’or profite de son rôle de valeur refuge», ont jugé vendredi les analystes de Commerzbank.

«Les données économiques chinoises déçoivent tandis que Donald Trump annonce de nouvelles taxes sur le Mexique», a résumé Michael Hewson, analyste pour CMC Markets, qui juge cependant la hausse du métal jaune «modérée».

«Cela pourrait cependant changer si le président américain continue d’effrayer les investisseurs avec sa tendance à annoncer sa politique en temps réel par tweet», a-t-il ajouté.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, Donald Trump a annoncé que les Etats-Unis allaient mettre en place «des tarifs douaniers de 5% sur tous les biens en provenance du Mexique» et que ces derniers allaient «progressivement augmenter tant que le problème de l’immigration clandestine n’est pas résolu».

Les droits de douane pourraient passer à 10% au 1er juillet et grimper de 5 points de pourcentage chaque mois jusqu’à la limite de 25% en octobre si le Mexique «n’arrête pas considérablement le flux d’étrangers illégaux passant par son territoire», a-t-il précisé dans un communiqué publié par la Maison Blanche.

Quant à la Chine, elle est confrontée à une nouvelle contraction de son activité manufacturière en mai, après plusieurs mois d’expansion, selon un indice officiel rendu public vendredi, dans un contexte de reprise de la guerre commerciale entre Pékin et Washington. Un recul de l’économie chinoise risque de se répercuter sur la croissance mondiale, ce qui pousse les investisseurs à la prudence et donc à privilégier les valeurs refuge comme l’or.

Celui-ci «a également pu être soutenu par le vice-président de la Fed (Richard) Clarida qui a déclaré hier (jeudi) que si l’inflation restait basse, la croissance mondiale faible ou si les marchés financiers étaient mis à rude épreuve, la Réserve fédérale américaine pourrait revoir sa politique monétaire», ont expliqué les analystes de Commerzbank.

Un assouplissement de la politique monétaire américaine tendrait à peser sur le dollar, devise dans laquelle est libellé l’or. Et un affaiblissement du billet vert a pour effet de rendre le métal jaune moins onéreux pour les acheteurs utilisant d’autres devises.

L’argent, de son côté, a démarré la semaine en baisse, tombant mardi à un plus bas depuis décembre, à 14,29 dollars l’once, avant de se ressaisir.

Le platine, lui, a encore un peu baissé. Jeudi, il est tombé à 789,30 dollars l’once, un plus bas depuis février.

Sur le London Bullion Market, l’once d’or valait 1.296,33 dollars vendredi vers 12H45 GMT, contre 1.283,76 dollars le vendredi précédent à la même heure.

L’once d’argent valait 14,51 dollars, contre 14,57 dollars il y a sept jours.

Sur le London Platinum and Palladium Market, l’once de platine s’échangeait à 791,91 dollars, contre 803,23 dollars sept jours plus tôt.

L’once de palladium valait pour sa part 1.371,81 dollars, contre 1.332,22 dollars à la fin de la semaine précédente.

A lire aussi...