Les PME évaluent positivement la marche des affaires

Martin Neff, Raiffeisen

1 minutes de lecture

A l’issue du premier sondage, en mars 2018, le Raiffeisen PMI PME s’inscrit à 60,1 points et se situe au-dessus du seuil de croissance de 50. 

Les PME suisses évaluent positivement la marche actuelle des affaires dans leur domaine, en particulier pour ce qui est des commandes. C’est ce que montre le Raiffeisen PMI PME, qui prend dorénavant le pouls économique des PME suisses du secteur manufacturier sur une base mensuelle. A l’issue du premier sondage, le PMI s’inscrit à 60,1 et se situe par conséquent clairement au-dessus du seuil de croissance de 50.

Le Raiffeisen PMI PME est fondé sur le même concept que l’indice mondial réputé des directeurs d’achat («Purchasing Managers’ Index»). Quelque 200 entreprises clientes de Raiffeisen de toutes les branches de l’industrie manufacturière sont interrogées chaque mois sur divers aspects de leur activité commerciale. Grâce à l’importance du portefeuille de clientèle entreprises du groupe Raiffeisen et à l’ancrage local des banques Raiffeisen, le PMI PME repose sur une large assise et est représentatif de l’ensemble du paysage des PME en Suisse.

Les PME interrogées livrent une appréciation à propos de différents aspects de l’activité commerciale. Les réponses sont agrégées pour obtenir plusieurs sous-composantes qui forment ensuite l’indice global. Celles-ci sont (pondération entre parenthèses): volume des commandes (30%), production (25%), emploi (20%), délais de livraison (15%) et stock de marchandises (10%). Les valeurs supérieures à 50 points reflètent une expansion par rapport au mois précédent, alors que les valeurs inférieures à 50 points laissent conclure à un recul des affaires.

Bon volume des commandes des PME d’après le sondage

A l’issue du premier sondage, en mars 2018, le Raiffeisen PMI PME s’inscrit à 60,1 points et se situe par conséquent clairement au-dessus du seuil de croissance de 50. Toutes les sous-composantes se trouvent dans la zone d’expansion et reflètent une croissance par rapport au mois précédent. Le volume des commandes (67) et la production (65) enregistrent l’augmentation la plus forte, alors que l’emploi (50,5) n’a que légèrement progressé. En affichant ce résultat positif, le Raiffeisen PMI PME rejoint beaucoup d’autres relevés conjoncturels qui font état de façon constante de la solidité de l’industrie manufacturière. Les chiffres les plus récents du PIB montrent par exemple que, en 2017, la valeur ajoutée réelle du secteur manufacturier a progressé de 4,5% et a par conséquent été clairement supérieure à la croissance de l’économie dans son ensemble (1,1%). Le Raiffeisen PMI PME de mars 2018 confirme la bonne marche des affaires dans le secteur manufacturier et montre que la reprise s’étend aussi aux petites et moyennes entreprises.

RAIFFEISEN PMI PME – MARS 2018

Indice global et sous-composantes
50 = seuil de croissance

Source: Raiffeisen Suisse

L’amélioration de l’activité dans l’industrie suisse se reflète seulement depuis peu dans les chiffres officiels du marché de l’emploi. Les PME interrogées manifestent cependant encore de la réticence à engager. Toutefois, le volume élevé des commandes indique que la production restera soutenue dans les mois à venir, ce qui devrait relancer l’emploi. 

A lire aussi...