Les métaux industriels perdent de leur éclat

AWP

1 minutes de lecture

«Le marché reste dicté par le cours du dollar et par les attentes sur la Fed», selon les analystes de Commerzbank.

Les prix des métaux de base échangés sur le London Metal Exchange (LME) ont légèrement reculé dans un marché sans direction forte.

Le cuivre, l’aluminium, le plomb, le nickel, l’étain comme le zinc se sont inscrits en retrait cette semaine.

Si les analystes attendaient que le marché des métaux reprenne de l’ampleur alors que les courtiers chinois se sont remis au travail en cours de semaine avec la fin des célébrations du Nouvel an lunaire, ces attentes ont été déçues.

«Le marché reste dicté par le cours du dollar et par les attentes sur la Fed (Réserve fédérale américaine)», ont résumé les analystes de Commerzbank.

Le renforcement du dollar, monnaie de référence des métaux de base, pèse sur le pouvoir d’achat des investisseurs utilisant d’autres devises.

Washington veut taxer les importations d’aluminium

Sur la semaine, les analystes ont digéré les annonces de la Maison Blanche de vendredi dernier. Le ministre du Commerce Wilbur Ross a présenté trois scénarios pour taxer les importations d’aluminium et d’acier pour préserver la sécurité nationale et les emplois aux Etats-Unis.

«Le but de ces recommandations est de renforcer l’autonomie de la production américaine et d’augmenter l’utilisation des capacités de production à 80%, contre 48% actuellement», ont commenté les analystes de UniCredit.

Ces mesures pourraient donc à terme doper la production américaine, mais les analystes de Société Générale ont rappelé que de nombreuses incertitudes restaient encore d’actualité.

«Si les prix grimpent, cela encouragerait les fonderies à redémarrer, mais la question du prix de l’électricité aux Etats-Unis reste primordiale», puisque la production d’aluminium nécessite énormément d’énergie, ont-ils prévenu.

Les marchés ont par ailleurs pris connaissance des données sur la production chinoise, qui était censée être affectée par les baisses de production imposée par le gouvernement pour limiter la pollution.

«Selon l’Institut international de l’aluminium, la Chine a produit 2,88 millions de tonnes en janvier, ce qui est une hausse de la production de 6% par rapport à décembre et une baisse de seulement 2,5% par rapport à janvier» 2017, ont noté les analystes de Commerzbank.

Sur le LME, la tonne de cuivre pour livraison dans trois mois s’échangeait à 7’115,50 dollars vendredi à 12h50 GMT, contre 7’214,00 dollars le vendredi précédent à 12h30 GMT. L’aluminium valait 2’165 dollars la tonne, contre 2’181 dollars. Le plomb valait 2’535,50 dollars la tonne, contre 2’634,50 dollars. L’étain valait 21’530 dollars la tonne, contre 21’700 dollars. Le nickel valait 13’830 dollars la tonne, contre 14’000 dollars. Le zinc valait 3’515 dollars la tonne, contre 3’585 dollars.

 

A lire aussi...