La guerre commerciale Chine-USA nuit aux deux pays, selon l’ONU

AWP

1 minutes de lecture

La CNUCED constate une aggravation considérable de la situation pour les deux géants et craint un impact sur l’ensemble de l’économie mondiale.

La guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis nuit aux deux économies, a affirmé mardi l’ONU, avec pour conséquences une chute des exportations et une hausse de prix pour les consommateurs.

Dans un nouveau rapport, la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED) a étudié les répercussions des hausses de tarifs douaniers que se sont imposées à tour de rôle les deux plus grandes économies mondiales, et en a conclu que la situation s’était considérablement aggravée pour les deux géants.

Et cette situation risque à son tour d’avoir un impact sur l’ensemble de l’économie mondiale, a averti l’agence spécialisée de l’ONU.

«Une guerre commerciale perdant-perdant ne nuit pas seulement aux principaux concurrents, elle compromet aussi la stabilité de l’économie mondiale et de la croissance», a souligné la directrice de la division du commerce international et des produits de base de la CNUCED, Pamela Coke Hamilton, dans une déclaration.

Depuis l’an dernier, Pékin et Washington ont augmenté les taxes d’importation sur des centaines de milliards de dollars de biens.

L’analyse de la CNUCED, qui ne porte que sur l’impact des droits de douane américains, a calculé qu’ils avaient provoqué une baisse de 25% des importations de produits chinois visés par les sanctions aux Etats-Unis au cours de la première moitié de 2019.

«Les tarifs douaniers des Etats-Unis font mal aux deux pays», a conclu le rapport.

Alessandro Nicita, économiste à la CNUCED, a déclaré aux journalistes à Genève que pendant la phase initiale de la guerre commerciale, «la plupart des coûts des taxes ont été assumés par les consommateurs américains et les firmes américaines».

Mais, a-t-il ajouté, les exportateurs chinois ont réagi en baissant nettement leurs prix pour tenter de conserver leur part de marché américain.

Mais tout le monde n’est pas perdant.

Le rapport a mis en lumière le fait que sur les 35 milliards de dollars de pertes d’exportations de la Chine vers les Etats-Unis au premier semestre de cette année, environ 21 milliards ont été récupérés par d’autres pays ou entités, comme Taiwan, le Mexique et l’Union européenne.

Les 14 milliards restants ont été soit perdus, soit répartis sur des producteurs américains.

M. Nicita a toutefois averti que «même les pays qui gagnent des parts de marché à l’export pourraient ne pas être gagnants au final».

Cela, a-t-il expliqué, parce que «l’économie mondiale va peut-être se contracter beaucoup plus, en particulier si cette guerre commerciale connait une nouvelle escalade».

A lire aussi...