L’UE valide le plan d’aide à NordLB

AWP

1 minutes de lecture

«Le projet de l’Allemagne vise à garantir que NordLB reste une banque publique stable et rentable», a expliqué la commissaire européenne à la Concurrence Margrethe Vestager.

La Commission européenne a approuvé jeudi le projet de l’Allemagne visant à recapitaliser la banque NordLB, en grande difficulté, notamment via un investissement direct de 2,8 milliards d’euros.

«Le projet de l’Allemagne vise à garantir que NordLB reste une banque publique stable et rentable», a expliqué la commissaire européenne à la Concurrence Margrethe Vestager.

«Nous avons constaté que l’État investit dans des conditions qu’aurait également acceptées un propriétaire privé», a-t-elle ajouté.

Les mesures d’aides proposées ne constituent donc pas «une aide d’Etat au sens des règles de l’UE», selon le communiqué de Bruxelles.

NordLB, 8e banque du pays en terme de bilan, s’est retrouvée en difficulté en raison d’un stock de crédits maritimes non remboursés, nécessitant un renfort de 3,6 milliards d’euros en capital, qui doit être financé par ses propriétaires publics: les Länder de Basse-Saxe et de Saxe-Anhalt ainsi que le réseau des Caisses d’épargne (Sparkassen).

Les mesures comprennent un investissement direct de 2,8 milliards d’euros. Le Land de Basse-Saxe prévoit également de fournir des garanties d’actifs pour entraîner un allègement des exigences de fonds propres «d’un montant de 0,8 milliard d’euros, en contrepartie d’une rémunération», précise la Commission.

A lire aussi...