L’euro stable face au dollar, l’audition du patron de la Fed attendue

AWP

1 minutes de lecture

Vers 11h25, l’euro cédait 0,01% face au dollar, à 1,2118 dollar pour un euro.

L’euro restait stable face au dollar lundi dans un marché sans entrain, focalisé sur l’audition du président de la Banque centrale américaine (Fed) Jerome Powell mardi et mercredi.

Vers 10h25 GMT (11h25 HEC), l’euro cédait 0,01% face au dollar, à 1,2118 dollar pour un euro.

Malgré des mouvements quotidiens parfois marqués, le dollar index, qui compare le billet vert à un panier d’autres grandes monnaies, évolue quasiment à l’équilibre sur le mois de février, preuve de l’indécision des cambistes sur les perspectives américaines.

«La Fed a promis de garder une politique souple et plusieurs de ses membres, dont le président Jerome Powell, ont expliqué qu’il était bien trop tôt pour parler de serrer la vis», ont rappelé les analystes de UBS.

Ils estiment donc que le dollar va reprendre sa baisse, après avoir touché en janvier son plus bas en deux ans et demi sur le dollar index.

Mais les taux obligataires ont commencé à monter aux Etats-Unis, et si l’inflation grimpait, la Fed pourrait être forcée d’agir.

«Le marché va suivre avec encore plus d’attention que d’habitude l’audition de M. Powell au Sénat», a résumé Lee Hardman, analyste chez MUFG.

Le patron de la Fed s’exprimera d’abord devant le Sénat américain mardi avant de refaire la même chose le lendemain devant la Chambre des représentants.

La livre britannique, quant à elle, a atteint de nouveaux sommets face au dollar (1,4052 dollar pour une livre vers 01H25 GMT, au plus haut depuis avril 2018) et à l’euro (86,36 pence pour un euro à la même heure, au plus haut depuis début mars 2020).

Galvanisée depuis le début de l’année par l’accord commercial post-Brexit et par une campagne rapide de vaccination, la devise britannique marquait cependant un temps d’arrêt lundi (+0,06% face au dollar à 1,4023 dollar, +0,07% face à l’euro à 86,41 pence).

Le Premier ministre, Boris Johnson, doit annoncer lundi soir le calendrier de sortie du confinement. Selon des informations déjà partagées, priorité sera donnée aux écoles, puis aux rassemblements dans des parcs, tandis que les magasins non essentiels devront attendre.

«Les investisseurs sont sans doute contents de voir les restrictions assouplies, mais ils n’investissent pas dans les écoles ou les pique-niques», relativise Connor Campbell, analyste chez Spreadex.

Enfin, le bitcoin, qui a atteint un nouveau sommet dimanche à 58.350 dollars, cédait 2,04% à 54.495 dollars.

A lire aussi...