L’euro en baisse face au dollar après le plan d’aide de Trump

AWP

1 minutes de lecture

Vers 21h, l’euro perdait 0,36% face au billet vert, à 1,1745 dollar.

L’euro baissait lundi face à un dollar renforcé par le nouveau plan d’aide dévoilé samedi par Donald Trump.

Vers 19H00 GMT (21H00 à Paris), l’euro perdait 0,36% face au billet vert, à 1,1745 dollar.

«Le principal événement du week-end a été la décision du président Trump de signer quatre documents pour apporter plus de soutien budgétaire à l’économie américaine, après que les républicains et démocrates ont échoué à trouver un accord», a expliqué Lee Hardman, analyste pour MUFG.

Ces décrets prévoient un gel des charges salariales, une allocation chômage prolongée de 400 dollars par semaine, des protections pour les locataires menacés d’expulsion et un report du remboursement des emprunts étudiants.

«Une petite relance est mieux que rien du tout. Du moins, c’est ce que semble penser le marché et c’est pourquoi le dollar est en légère hausse», a expliqué Thu Lan Nguyen, analyste pour Commerzbank.

Les mesures annoncées par Donald Trump pourraient être contestées en justice, le Congrès ayant la responsabilité de la plupart des décisions budgétaires aux Etats-Unis.

La Maison blanche et les démocrates pourraient d’ailleurs revenir à la table des négociations pour trouver un compromis.

Vendredi, le dollar avait en outre largement profité du rapport mensuel sur l’emploi aux Etats-Unis.

Selon le département du Travail, 1,8 million d’emplois ont été créés en juillet aux Etats-Unis, un chiffre très inférieur à celui du mois de juin.

Néanmoins, les analystes interrogés par Bloomberg tablaient sur un peu moins de 1,5 million.

Le taux de chômage avait lui baissé à 10,2%, en baisse de 0,9 point de pourcentage par rapport au mois précédent.

De son côté, la livre sterling s’affichait en repli face à l’euro, à 89,87 pence pour un euro, avant des données cette semaine sur le taux de chômage et la croissance britanniques.

«Les données de cette semaine serviront de test pour évaluer si la bonne santé récente de la livre va ou non se poursuivre», note Joe Manimbo de Western Union.

A lire aussi...