KOF: persistance d’une dynamique à la baisse

Communiqué, KOF

1 minutes de lecture

Le baromètre conjoncturel du KOF a chuté en septembre à son niveau le plus bas depuis 2015. Il se situe désormais à 93,2 points.

Le baromètre conjoncturel du KOF a chuté en septembre à son niveau le plus bas depuis 2015. Il se situe désormais à 93,2 points, soit 2,3 points plus bas qu’en août (révision de 97,0 à 95,5 points). La tendance à la baisse qu’il affiche depuis le début de l’année se poursuit. Les perspectives conjoncturelles de la Suisse resteront sombres jusqu’à la fin de l’année 2019.

Le bas niveau du baromètre conjoncturel du KOF en septembre s’explique en premier lieu par des évolutions en baisse dans l’industrie de transformation. Les indicateurs liés au secteur tertiaire et à l’hôtellerie renforcent légèrement cette tendance. La consommation privée, la demande en provenance de l’étranger et le bâtiment sont restés en revanche relativement stables par rapport au mois précédent.

L’évolution négative de l’industrie manufacturière (industrie de transformation et bâtiment) est avant tout imputable aux indicateurs de l’appréciation de la situation, des carnets de commandes, de l’évolution de la production et de la situation générale des affaires. En revanche, l’évaluation de la situation concurrentielle et des perspectives d’importations est demeurée pratiquement inchangée par rapport au mois précédent.

À l’intérieur de l’industrie de transformation, l’assombrissement des perspectives prédomine. Les indicateurs de la métallurgie, de la filière bois et de l’industrie chimique présentent les tendances négatives les plus marquées. S’y ajoutent les indicateurs de la construction mécanique et automobile, qui suggèrent également une évolution négative.

A lire aussi...