Glencore réduit la production de cuivre et cobalt au Congo

AWP

1 minutes de lecture

La réduction de production sera provisoire, pendant que le groupe examine une nouvelle méthode d'extraction.

Le géant des matières premières Glencore prévoit de réduire la production de cuivre et de cobalt dans sa plus grosse mine en République démocratique du Congo. La réduction de production sera provisoire, pendant que le groupe examine une nouvelle méthode d'extraction.

Cette décision implique la suppression de quelque 2000 postes de travailleurs auxiliaires pour Mutanda Mining, a rapporté le Wall Street Journal mardi. Pour près de la moitié de ces personnes, le contrat arrive à échéance, pour les autres, les contrats ont été dénoncés, selon le journal qui cite une personne proche du dossier.

Officiellement, Glencore n'a pas commenté. Il y a quelques jours, des rumeurs avaient déjà couru, sans citer de chiffre concret du nombre de suppressions d'emploi.

Les employés à plein temps ne sont pas concernés par les mesures, selon le journal. Au total, à pleine capacité, la mine emploie près de 7500 collaborateurs. L'an dernier, Glencore, qui, en plus de la mine Mutanda exploite deux autres mines en Afrique, a produit 410'700 tonnes de cuivre et 38'400 tonnes de cobalt, en hausse respectivement de 72% et 61%.

L'an dernier, les activités de Glencore en République démocratique du Congo ont fait l'objet de critiques. Il y aurait collaboré avec l'homme d'affaires israélien Dan Gertler, qui se trouve sur la liste des sanctions des Etats-Unis depuis 2017 en raison de reproches de corruption.

A lire aussi...