France: hausse des prix à la consommation

AWP

1 minutes de lecture

L'augmentation est notamment due au ralentissement des prix des services, de l’alimentation et du tabac.

Les prix à la consommation ont augmenté de 1,2% en février sur un an, en légère baisse par rapport à janvier, en raison du ralentissement des prix des services, de l’alimentation et du tabac, a confirmé jeudi l’Insee dans ses chiffres définitifs.

Sur un mois, les prix à la consommation sont restés stables, après un repli de 0,1% en janvier, a souligné l’institut statistique dans un communiqué.

Les prix de l’alimentation se sont en effet repliés de 0,1% et ceux des produits manufacturés ont diminué de 0,3%, mais «de façon moins marquée qu’en janvier» quand leur recul avait atteint 2,2%, a précisé l’Insee.

Les prix énergétiques sont restés stables en février, «la baisse des prix des produits pétroliers étant compensée par la hausse de ceux du gaz et de l’électricité», a encore indiqué l’Insee.

L’indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH), utilisé pour les comparaisons au sein de l’Union européenne, a augmenté de 1,3% sur un an, une hausse moins soutenue qu’en janvier (+1,5%), mais en accélération par rapport à décembre (+1,2%).

Sur un mois, l’IPCH est stable après un repli de 0,1% en janvier, ajoute l’Insee.

Quant à l’indice d’inflation sous-jacente (ISJ), il a ralenti sur un an à 0,8% contre 0,9% le mois précédent. Sur un mois, il se replie nettement (-0,4%) après +0,6 % en janvier.