Effondrement des nuitées hôtelières en avril

AWP

1 minutes de lecture

La débandade des hôtes étrangers (-96,3%) s’est avérée plus importante encore que pour les visiteurs autochtones (-87,4%).

Les structures hôtelières helvétiques ont assisté en avril à une évaporation de 92,4% sur un an du nombre de nuitées à quelque 200’000 unités, révèle lundi l’Office fédéral de la statistique (OFS). L’éclatement de la pandémie de coronavirus et l’adoption de mesures de confinement mi-mars avaient déjà mené à une chute de plus de 60% le mois précédent.

La débandade des hôtes étrangers (-96,3%) s’est avérée plus importante encore que pour les visiteurs autochtones (-87,4%), selon un communiqué.

Cette dégringolade a eu des répercussions sur l’ensemble de la saison hivernale, qui court de novembre à fin avril. Le nombre de nuitées a fondu de près d’un quart à 16,7 millions sur la période. Abstraction faite des déconvenues exceptionnelles sur les deux derniers mois de la période, la saison a enregistré une hausse de 5,3% de la fréquentation à 11,3 millions de nuitées.

A l’heure du déconfinement, Hotelleriesuisse lance une campagne de promotion des réservations directes, sans passer par les plateformes en ligne. La faîtière assure que la réduction de la dépendance à ces intermédiaires permettra à ses membres de limiter leurs dépenses.

Sur le plan politique, les hôteliers pressent le Parlement d’appliquer rapidement la motion «Lex Booking», déposée il y a trois ans et autorisant notamment l’affichage de tarifs meilleurs marché sur le site propre des établissement, par rapport aux prix mentionnés sur les plateformes.

A lire aussi...