Bond de 11% des exportations horlogères en mai

AWP

1 minutes de lecture

 Cette hausse a été portée par un jour ouvrable supplémentaire dans le calendrier et par la comptabilisation de la livraison exceptionnelle de réveils et pendulettes.

Les exportations horlogères suisses ont bondi de 11,4% en mai en comparaison annuelle, à plus de deux milliards de francs. Cette hausse a été portée par un jour ouvrable supplémentaire dans le calendrier et par la comptabilisation de la livraison exceptionnelle de réveils et pendulettes, annonce jeudi la Fédération de l’industrie horlogère suisse (FH).

La croissance effective de la branche se situe plutôt entre 8 et 9%, comme en témoigne l’évolution des montres. Le secteur des montres-bracelets a gagné 8,6% en valeur, à 1,88 milliard de francs. Les volumes en revanche ont reculé de 9,3%, à 1,8 million de pièces.

Pour les autres produits, l’augmentation en valeur atteint 62,2%, à 158,4 millions, soit un total de 2,037 milliards de francs.

Les principaux groupes de matières ont tous suivi cette tendance positive, notamment les montres en métaux précieux et bimétalliques. Les garde-temps en acier (-12% en pièces livrées) et la catégorie «autres métaux» (-20%) en revanche ont été à la peine, ce qui explique le net repli de près de près de 10% du nombre total de pièces exportées. Avec plus d’environ 1 million de pièces fournies, les montres en acier représentent plus de la moitié du total des pièces.

Le boom de la valeur totale a été rendu possible par la croissance à deux chiffres enregistrée pour les montres chères, de plus de 3000 francs.

Coup de mou à Hong Kong

Les exportations ont crû dans une majorité de pays en mai. Hong Kong, avec une chute de 7%, constitue l’exception majeure. Il s’agit du deuxième mois de baisse consécutive pour l’ancienne colonie britannique, qui demeure le principal débouché pour l’horlogerie suisse devant la Chine et les Etats-Unis (+10,4%).

Les livraisons exceptionnelle de réveils et pendulettes ont provoqué une envolée des exportations de 81% en Chine. Toujours en Asie, Singapour (+24,9%) et le Japon (+39%) ont également connu une évolution très favorables.

Le niveau des exportations horlogères en mai a dépassé de 15% les prévisions de la Banque cantonale de Zurich, qui relativise toutefois en soulignant que la hausse est liée à des facteurs exceptionnels.

L’analyste de la banque Patrik Schwendimann s’attend en conséquence à un recul de 3,3% du chiffre d’affaires semestriel pour le groupe biennois Swatch, qui sera accompagné d’un tassement d’un cinquième du résultat opérationnel (Ebit).

A la Bourse suisse, l’action au porteur Swatch a pris 2,2% à 272,50 francs, alors que la nominative Richemont a grappillé 0,2% à 81,80 francs, dans un SMI en hausse de 0,17%.

A lire aussi...