Autriche: le PIB rebondit de 11,1% au troisième trimestre

AWP

1 minutes de lecture

Comparé au troisième trimestre 2019, le PIB s’inscrit toutefois en recul de 5,3%.

L’Autriche, touchée comme ses voisins européens par la crise sanitaire, a renoué avec la croissance sur la période de juillet à septembre, sur fond de net assouplissement des restrictions anti-COVID, affichant un bond de 11,1% de son PIB sur un trimestre.

Cette première estimation, donnée par l’institut de référence Wifo, succède à un plongeon du Produit intérieur brut de 12,1% au deuxième trimestre, du jamais vu depuis la Seconde guerre mondiale dans ce pays de 8,8 millions d’habitants.

Comparé au troisième trimestre 2019, le PIB s’inscrit toutefois en recul de 5,3%. «Le développement positif du troisième trimestre n’a pas permis de totalement compenser les répercussions négatives de la pandémie», explique Wifo dans un communiqué.

En outre, l’économie devrait à nouveau souffrir dans les mois à venir: le gouvernement du chancelier conservateur Sebastian Kurz s’apprête à annoncer samedi de nouvelles restrictions, alors que le nombre de contaminations a bondi ces dernières semaines.

L’Autriche, qui avait été relativement épargnée par la première vague, enregistre actuellement plus de 4000 nouveaux cas quotidiens, contre seulement un millier en début du mois. Au total, 1057 décès ont été recensés depuis l’émergence de la pandémie, pour plus de 100’000 cas.

Le gouvernement avait décidé d’un confinement très tôt dès la mi-mars, puis avait rouvert progressivement dès la mi-avril, d’abord les magasins, puis les cafés, restaurants et théâtres.

Le chancelier a répété ces dernières semaines les appels à la prudence dans la population, tout en disant vouloir «tout faire pour empêcher un second confinement».

A l’exception du port du masque dans les lieux clos, peu de mesures ont été prises à ce jour, spectacles et événements sportifs se tenant chaque jour, avec une jauge toutefois limitée à 1000 personnes.

Réouverture des magasins

Mais la situation sanitaire s’est fortement détériorée et les services de soins intensifs pourraient rapidement arriver à saturation si rien n’est fait, a prévenu jeudi M. Kurz.

Au troisième trimestre, les consommateurs ont profité de la réouverture des magasins pour rattraper le temps perdu et faire leurs emplettes (+11,8%), tandis que les exportations ont aussi repris de la vigueur (+10,4%) pour des importations en hausse de 6,2%.

L’ensemble des secteurs ont profité de cette reprise, qu’il s’agisse de la production industrielle (+13%) ou des services (commerce, transports, tourisme, +14,5%).

Après une croissance de 1,4% en 2019, l’institut Wifo a récemment estimé que l’économie autrichienne devrait enregistrer en 2020 une récession historique de 6,8%, avant un rebond du PIB de 4,4% l’an prochain. Mais ces prévisions ne tenaient pas compte d’un éventuel nouveau confinement à l’automne.

A lire aussi...