Argentine: S&P et Fitch abaissent la note souveraine

AWP

1 minutes de lecture

S&P a abaissé sa note de «CC» à «D», équivalent à défaut de paiement et Fitch a fait de même en la passant de «C» à «DR».

Les agences de notation Fitch et Standard & Poor’s (S&P) ont annoncé mardi avoir abaissé la note souveraine de l’Argentine, trois jours après que ce pays sud-américain se soit déclaré en défaut de paiement sur sa dette.

S&P a abaissé sa note de «CC» à «D», équivalent à défaut de paiement et Fitch a fait de même en la passant de «C» à «DR», selon des communiqués de ces deux agences.

Cette décision fait suite à celle prise par le gouvernement argentin vendredi de ne pas honorer une échéance de 500 millions de dollars d’intérêts sur plusieurs titres de dette, appelés 2021, 2026 et 2046 dans le plan de restructuration de la dette globale du pays, actuellement en négociations.

Ces tractations devaient aboutir à l’origine au plus tard le 8 mai mais, en l’absence d’accord, elles avaient été étendues jusqu’à vendredi, date à laquelle était dû le paiement de ces 500 millions de dollars.

Au total, la dette argentine atteint 324 milliards de dollars soit près de 90% de son PIB.

Le nouveau défaut de paiement est le neuvième de l’histoire de l’Argentine. Mais le gouvernement du président de centre-gauche Alberto Fernandez cherche à conclure un accord avec les détenteurs d’obligations argentines, sans déclencher «l’artillerie du défaut».

Le dernier défaut remonte à 2001 avec un impayé de quelque 100 milliards de dollars, qui avait déclenché une des pires crises économiques du pays.

Près de vingt ans après, l’Argentine se trouve à nouveau en mauvaise posture: l’économie est en récession depuis deux ans, l’inflation a atteint des sommets (53% en 2019) et la pauvreté n’a cessé de grimper (33% en 2019).

A lire aussi...