Allemagne: le taux de chômage stable en janvier

AWP

1 minutes de lecture

En chiffres absolus, le nombre de chômeurs a augmenté de 198'000 personnes, principalement pour des raisons saisonnières, à 2,43 millions de personnes.

Le taux de chômage en Allemagne est resté stable en janvier à 5,0% et le nombre de chômeurs a baissé de 2000 personnes, selon des chiffres corrigés des variations saisonnières publiés vendredi par l’Agence pour l’emploi.

Après avoir atteint un niveau proche du plein emploi, le marché du travail allemand stagne depuis des mois alors que «la faiblesse conjoncturelle laisse des traces», selon le directeur de l’agence, Detlef Scheele.

En chiffres absolus, le nombre de chômeurs a nettement augmenté de 198'000 personnes, «principalement pour des raisons saisonnières», à 2,43 millions de personnes.

Le taux de chômage brut, moins représentatif d’une tendance de fond mais qui sert de référence dans le débat public, a ainsi augmenté de 0,4 point à 5,3% «sur fond de la pause hivernale».

Sur un an, le nombre de chômeurs a augmenté de 20'000.

«La demande pour de nouveaux employés continue de baisser nettement, mais reste à un niveau élevé», explique l’agence dans un communiqué, relevant une baisse de 1000 du nombre d’emplois vacants (données CVS).

Le chômage est le plus faible en Bavière (3,3%) et le plus élevé à Brême (10,3%) tandis que la capitale Berlin affiche 8,2%.

Le taux de chômage CVS est de 4,7% dans les anciens Länder de l’Allemagne de l’Ouest et de 6,2% à l’Est.

«La plupart des employés n’ont pas à craindre pour leurs postes en 2020» note Fritzi Köhler-Geib, économiste au sein de la banque KfW. Toutefois la «faiblesse» du marché du travail attribuable à la situation conjoncturelle se dissipera «au plus tôt en fin d’année», dans le sillage de la reprise de l’économie mondiale et des exportations allemandes.

«Mais cela pourrait ne pas arriver et les risques liés au commerce extérieur restent le talon d’Achille de l’économie exportatrice allemande habituellement prospère», ajoute-t-elle.

Le gouvernement allemand prévoit une accélération de la croissance à 1,3% en 2021 en Allemagne.

Il a aussi relevé mercredi ses prévisions de croissance pour l’année 2020, tablant sur une hausse du produit intérieur brut de 1,1% soutenue par la demande intérieure, contre 1% annoncé précédemment.

Il s’attend également à voir la hausse du PIB accélérer à 1,3% l’an prochain, un pronostic qui éloigne les craintes d’une morosité prolongée, après la faible croissance de 0,6% en 2019 -- soit le plus bas niveau depuis 2013.

A lire aussi...