Allemagne: la production industrielle se reprend, les exportations reculent

AWP

1 minutes de lecture

Le secteur du BTP se porte toujours bien, avec une hausse de 2,6%, tandis que la production d’énergie s’est tassée (-0,8%).

La production industrielle allemande a rebondi en novembre tandis qu’une baisse des exportations a plombé l’excédent commercial, brossant un tableau contrasté d’une première économie européenne toujours au ralenti.

En données corrigées des variations saisonnières, la production industrielle allemande a progressé de 1,1% par rapport au mois précédent, après une baisse de 1% en octobre (chiffre révisé).

«La hausse dépasse nettement les attentes», note Jens-Oliver Niklasch, économiste chez la banque LBBW. «Mais la situation de l’économie allemande continue à ne pas être satisfaisante» et «2020 devrait être une année compliquée pour la conjoncture allemande».

Dans le détail en novembre, la production de biens d’équipement a progressé de 2,4%, celle des biens de consommation de 0,5% alors que pour les biens semi-finis, la production a baissé de 0,5%.

Le secteur du BTP se porte toujours bien, avec une hausse de 2,6%, tandis que la production d’énergie s’est tassée (-0,8%).

«Il s’agit d’un petit soulagement, mais la hausse annule à peine la baisse du mois précédent et nous indique que la production devrait avoir baissé au quatrième trimestre», selon Andrew Kenningham, de Capital Economics.

«Il y a peu d’indices pour une fin de la récession industrielle», ajoute l’expert.

Les commandes industrielles de novembre, publiées mercredi, ont notamment baissé de 1,3%, et le baromètre Ifo des attentes de production, autre indicateur avancé de l’activité économique, est resté négatif jeudi: les entreprises sondées prévoient de nouvelles baisses dans les trois prochains mois, indique l’institut économique dans un communiqué.

En parallèle, l’excédent commercial allemand a baissé en novembre à 18,3 milliards d’euros, avec une baisse marquée de 2,3% des exportations par rapport à octobre.

En données CVS, les entreprises allemandes ont exporté en novembre 112,9 milliards d’euros tandis que les importations ont reculé de 0,5% sur un mois, à 94,6 milliards. Sur un an, les exportations sont en baisse de 2,9%.

«Il s’agit au total de données très contrastées», résume Carsten Brzeski, économiste chez ING.

L’Allemagne et son économie très tournée vers l’export sont particulièrement exposées aux tensions commerciales qui affectent la conjoncture mondiale.

La production automobile, pilier de l’économie allemande, est notamment tombée l’an dernier au plus bas depuis 1997, selon des chiffres communiqués lundi par la fédération industrielle VDA, avec un recul marqué des exportations en raison de la baisse de la demande internationale.

A lire aussi...