Allemagne: forte chute de la production industrielle en décembre

AWP

1 minutes de lecture

Après un léger rebond en novembre, la production industrielle allemande a chuté de 3,5% en décembre sur un mois.

La production industrielle allemande a plongé en décembre sur un mois, illustrant l’enlisement du secteur manufacturier depuis plus d’un an, malgré une légère hausse des exportations, selon des chiffres publiés vendredi par l’institut Destatis.

Après un léger rebond en novembre, la production industrielle allemande a chuté de 3,5% en décembre sur un mois.

Cette statistique déjoue les pronostics des analystes sondés par Factset, qui comptaient sur une légère baisse à 0,20%.

En un an, la production industrielle a chuté de 6,8% dans le pays, selon Destatis.

La plongée à son tour du secteur de la construction (-8,7%) n’a pas permis de compenser, comme cela avait été le cas au cours des derniers mois, les pertes de l’industrie manufacturière exportatrice, victime des tensions commerciales internationales.

La production de bien d’équipement a diminué de 3,5%, tandis que celle des biens de consommation a baissé de 2%. La production de biens semi-finis a chuté de 2,6%.

Seul le secteur de l’énergie est en croissance (+2%).

«C’est un chiffre très faible, qu’on ne voit d’habitude qu’après une récession ou un choc particulièrement violent», commente Jens-Oliver Niklasch, économiste chez LBBW.

«La reprise de novembre n’était qu’un soulagement temporaire pour l’industrie», abonde Carsten Brzeski, analyste chez ING.

Côté exportations, l’Allemagne n’a enregistré qu’une légère hausse de 0,1% sur un mois, selon les chiffres de Destatis.

Sur un an, l’excédent commercial est tombé à 224 milliards d’euros, contre 228 milliards d’euros en 2018.

L’industrie exportatrice, moteur traditionnel de la première économie de la zone euro, a été pendant plusieurs mois fortement perturbée par le conflit commercial sino-américain et la menace d’un Brexit dur, qui ont fragilisé ses débouchés.

La sortie effective du Royaume-Uni de l’Union européenne, et la signature d’un accord entre les Etats-Unis et la Chine mi-janvier a un temps redonné espoir dans la conjoncture.

Mais les effets de long terme du conflit entre Pékin et Washington, et les menaces commerciales de Donald Trump contre l’UE font craindre un enlisement de l’industrie allemande.

A lire aussi...