Tokyo termine la semaine en nette hausse

AWP

1 minutes de lecture

L’indice Nikkei des 225 valeurs vedettes, a finit sur une progression de 1,19% (255,27 points) à 21.720,25 points alors qu’il avait ouvert en hausse de 0,42%.

La Bourse de Tokyo a fini en nette hausse vendredi malgré le fort regain du yen face au dollar, tandis que les investisseurs ont pris acte du renouvellement sans surprise de Haruhiko Kuroda à la tête de la banque du Japon (BoJ).

L’indice Nikkei des 225 valeurs vedettes, a accru ses gains durant la séance pour finir sur une progression de 1,19% (255,27 points) à 21.720,25 points alors qu’il avait ouvert en hausse de 0,42%.

De son côté, l’indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a avancé de 1,05% (18,10 points) à 1.737,37 points.

«Les marchés ont retrouvé leur rythme de croisière avec une moindre volatilité sur les marchés américains et japonais», a relevé Hideyuki Ishiguro, analyste chez Daiwa Securities à Tokyo, cité par Bloomberg News.

Sur le volet des changes, le yen, valeur refuge, a atteint son plus haut niveau par rapport au dollar depuis novembre 2016 et valait 105,79 yens, contre 106,53 yens la veille à la fermeture, tandis que l’euro refluait légèrement à 132,73 yens, contre 132,78 yens.

«Un niveau de 105 dollars est toujours attendu, mais un tel renforcement du yen pourrait peser sur le marché», a jugé pour l’AFP Shinichi Yamamoto, courtier à Okasan Securities à Tokyo.

Sur le front des valeurs, le groupe de boissons Asahi a bondi de 4,34% à 5.691 yens après avoir publié des résultats en hausse pour 2017.

Le constructeur automobile Nissan a peu réagi (+0,22% à 1.115,5 yens) à la reconduction de Carlos Ghosn à la tête de son partenaire Renault.

Nidec, partenaire du groupe français PSA dans les moteurs électriques, a lui cédé 3,42% à 15.935 yens, après la nomination d’un nouveau PDG pour succéder au fondateur du groupe.

Parmi les valeurs vedettes, Sony a pris 1,75% à 5.264 yens, tandis que Toyota a gagné 0,92% à 7.208 yens.