Tokyo prudente avant le gros de la saison des résultats

AWP

1 minutes de lecture

L’indice vedette Nikkei a lâché 0,77% à 29.538,73 points et l’indice élargi Topix a perdu 0,25% à 1.954,59 points.

La Bourse de Tokyo a terminé lundi en repli, alors que les places chinoises étaient aussi en déclin marqué et que les contrats à terme américains auguraient une ouverture dans le rouge de Wall Street.

L’indice vedette Nikkei a lâché 0,77% à 29.538,73 points et l’indice élargi Topix a perdu 0,25% à 1.954,59 points.

Le marché tokyoïte modère ses ardeurs avant le gros de la saison des résultats d’entreprises à la fin du mois, et la crise sanitaire, qui s’aggrave de nouveau au Japon depuis plusieurs semaines, inquiète aussi.

«Le retard des vaccinations au Japon pèse sur le climat des affaires et sur le secteur des services. A cause de cela, les actions japonaises ne peuvent pas répliquer» exactement la dynamique des valeurs américaines, a commenté Norihiro Fujito, stratégiste chez Mitsubishi UFJ Morgan Stanley Securities, cité par Bloomberg.

A Hong Kong, l’indice Hang Seng perdait plus de 1% vers 06h15 GMT. Les indices composites de Shanghai et Shenzhen étaient aussi en net recul.

Du côté des valeurs

REBOND DE TOSHIBA

Le titre Toshiba a rebondi de 6,21% à 4.530 yens, effaçant ainsi ses lourdes pertes de vendredi. Selon le quotidien économique Nikkei, la société de capital-investissement CVC Capital Partners pourrait finaliser son offre de rachat de Toshiba en juillet en s’associant avec des investisseurs japonais, y compris des fonds proches de l’Etat.

SOFTBANK GROUP ET ALIBABA

Le titre de SoftBank Group a résisté à la morosité du Nikkei (+0,8% à 10.030 yens), alors qu’à Hong Kong flambait l’action Alibaba (+7,7% vers 06h40 GMT), dont le groupe japonais est le premier actionnaire.

Le géant chinois du commerce en ligne a relativisé lundi l’impact de son amende équivalente à 2,3 milliards d’euros que lui a infligée Pékin ce week-end pour abus de position dominante. Cette sanction «n’aura pas de conséquences négatives» sur les affaires d’Alibaba, a ainsi assuré son PDG Daniel Zhang.

LE GOLF A SWINGUÉ

Les valeurs japonaises liées au golf se sont envolées après la victoire de Hideki Matsuyama dimanche au Masters d’Augusta en Géorgie (Etats-Unis), faisant de lui le premier Japonais de l’histoire à triompher dans un tournoi du Grand Chelem de golf.

Le titre de l’entreprise de services Value Golf a décollé de 13% à 1.920 yens, celui du fabricant de manches de clubs Graphite Design a pris 8,11% à 586 yens et l’action de la chaîne de magasins Golf Do a fusé de 3,29% à 439 yens.

Du côté des devises et du pétrole

Le yen s’appréciait face au dollar, à raison d’un dollar pour 109,54 yens après 07h00 GMT, contre 109,67 yens vendredi à 21h00 GMT.

La monnaie japonaise montait aussi face à l’euro, qui descendait à 130,16 yens contre 130,50 yens en fin de semaine dernière.

La devise européenne faiblissait aussi par rapport au billet vert, à raison d’un euro pour 1,1885 dollar contre 1,1899 dollar vendredi à 21h00 GMT.

Le pétrole repartait en baisse: vers 07h00 GMT le prix du baril américain de WTI perdait 0,37% à 59,10 dollars et celui du baril de Brent de la mer du Nord cédait 0,4% à 62,70 dollars.

A lire aussi...