Tokyo boucle une semaine sans relief

AWP

1 minutes de lecture

L’indice vedette Nikkei a stagné (-0,03% à 28.948,73 points) et a aussi fait du surplace sur l’ensemble de la semaine écoulée. L’indice élargi Topix a reculé de 0,14% à 1.954,02 points vendredi.

La Bourse de Tokyo a terminé vendredi autour de l’équilibre, malgré une nouvelle poussée de l’inflation américaine en mai, préférant désormais guetter la réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed) la semaine prochaine.

L’indice vedette Nikkei a stagné (-0,03% à 28.948,73 points) et a aussi fait du surplace sur l’ensemble de la semaine écoulée. L’indice élargi Topix a reculé de 0,14% à 1.954,02 points vendredi.

Les prix à la consommation aux Etats-Unis ont bondi de 5% en mai sur un an, mais leur rythme de hausse sur un mois (+0,6%) a faibli par rapport à celui d’avril, selon des données publiées jeudi.

Cette combinaison n’a pas fait paniquer les investisseurs ni le marché obligataire, en semblant confirmer que le pic de l’inflation américaine pourrait être passé.

A Hong Kong, l’indice Hang Seng était en légère progression (+0,31% vers 06H50 GMT), tandis que les indices composites de Shanghai et Shenzhen ont tous deux fini dans le rouge.

Du côté des valeurs

RAPPORT ACCABLANT SUR TOSHIBA: le titre du conglomérat japonais Toshiba a perdu 1,58% à 4.645 yens, au lendemain de la publication d’une enquête indépendante selon laquelle le groupe a manoeuvré «de concert» avec le gouvernement nippon pour empêcher le vote de résolutions proposées par des actionnaires activistes lors de sa dernière assemblée générale ordinaire en juillet 2020.

En plus de collaborer avec des cadres du ministère japonais de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie (Meti) pour arriver à ses fins, Toshiba aurait aussi tenté de rallier à sa cause Yoshihide Suga, alors secrétaire général du gouvernement et aujourd’hui Premier ministre. M. Suga a démenti jeudi toute implication de sa part dans cette affaire, et le Meti a très vaguement réagi vendredi.

SOFTBANK GROUP MOROSE: le titre SoftBank Group n’a pas fait d’étincelles (-0,27% à 8.000 yens) malgré le dépôt officiel la veille du projet d’introduction à Wall Street du géant chinois des VTC Didi Chuxing, dont le groupe japonais est le premier actionnaire avec 21,5% du capital.

Cette annonce était largement anticipée par les investisseurs, et «seul un début en Bourse sur les chapeaux de roue» de Didi Chuxing pourrait désormais doper les attentes sur SoftBank Group, selon Kirk Boodry de Redex Research, s’exprimant sur la plateforme Smartkarma.

Du côté des devises et du pétrole

Le yen variait peu par rapport au dollar, à raison d’un dollar pour 109,38 yens vers 06H50 GMT contre 109,33 yens jeudi à 21h00 GMT.

La monnaie japonaise baissait face à l’euro, un euro valant 133,28 yens contre 133,05 yens la veille.

L’euro montait à 1,2182 dollar contre 1,2170 dollar jeudi à 21h00 GMT.

Le marché du pétrole était indécis. Après 06h40 GMT le prix du baril de WTI américain stagnait (-0,09% à 70,23 dollars) mais celui du baril de Brent de la mer du Nord augmentait de 0,35% à 72,47 dollars.

A lire aussi...