Pétrole: les stocks US reculent pour la 4e semaine de suite

AWP

1 minutes de lecture

Les réserves de brut ont diminué de 1,6 million de barils lors de la semaine se terminant le 14 août. Les analystes avaient anticipé un repli de 2,85 millions de barils.

Les réserves de pétrole brut ont reculé pour la quatrième semaine de suite aux Etats-Unis, celles d’essence baissant également, selon un rapport publié mercredi par l’Agence américaine d’Information sur l’Energie (EIA).

Les stocks commerciaux de brut ont diminué de 1,6 million de barils (MB) lors de la semaine se terminant le 14 août, s’établissant à 512,5 MB, après avoir déjà chuté de 22 millions les trois semaines précédentes. Les analystes avaient anticipé un repli de 2,85 millions de barils.

Les réserves stratégiques de brut pour leur part ont reculé de 2,7 MB, le gouvernement fédéral continuant à écouler une partie de ses stocks.

La production américaine de brut est restée au même niveau, les Etats-Unis extrayant en moyenne 10,7 millions de barils par jour (mbj).

«Bien que le rythme de la reprise de la demande reste incertain, le niveau de l’offre continue d’offrir une perspective optimiste» pour les cours du brut, a souligné Ryan McKay de TD Securities.

La production, qui était montée jusqu’à 13,1 millions de barils par jour aux Etats-Unis en mars, est depuis beaucoup redescendue et se maintient à des niveaux inférieurs «malgré le rebond des prix à des niveaux rentables pour la production de pétrole de schiste», a-t-il remarqué dans une note.

Les raffineries ont pour leur part fonctionné à 80,9% de leurs capacités, presque comme la semaine précédente (81%).

A Cushing, dans l’Oklahoma, où se situent les gigantesques cuves stockant le pétrole WTI coté à New York, les réserves ont reculé de 600.000 barils à 52,7 MB.

Les exportations ont nettement baissé, de 3,14 à 2,14 mbj, tandis que les importations ont légèrement augmenté, passant de 5,62 mbj à 5,73 mbj.

Les stocks d’essence ont eux reculé de 3,3 millions de barils, soit beaucoup plus que le repli d’1 million attendu par les analystes.

Ceux de produits distillés (fioul de chauffage et gazole) ont crû de 200.000 barils, là où les analystes anticipaient une baisse d’1,2 MB.

Les Américains ont consommé en moyenne 18,4 mbj au cours des quatre dernières semaines, un chiffre en légère baisse par rapport à la semaine précédente, et en recul de 14,3% par rapport à la même période l’an dernier.

En légère baisse avant la diffusion du rapport, le prix du baril de WTI pour livraison en septembre est resté sur la même tendance, reculant de 32 cents à 42,57 dollars vers 15H10 GMT.

A lire aussi...