Pétrole: les stocks US baissent bien plus que prévu

AWP

1 minutes de lecture

Les stocks de brut américains, qui avaient atteint un niveau record la semaine précédente, se sont établis à 533,5 millions de barils au 26 juin, soit en recul de 7,2 millions.

Les réserves de pétrole brut aux Etats-Unis ont reculé de 7,2 millions de barils la semaine dernière, dépassant largement les prévisions du marché, selon un rapport hebdomadaire de l’Agence américaine d’information sur l’Energie (EIA) publié mercredi.

Les stocks de brut américains, qui avaient atteint un niveau record la semaine précédente, se sont établis à 533,5 millions de barils au 26 juin.

Les analystes avaient prévu un repli de 500.000 barils, loin des chiffres de l’EIA.

«Le nombre de barils raffinés, au-dessus des 14 millions pour la première fois depuis fin mars, ainsi que la chute des importations et des exportations se maintenant au-dessus des 3 millions de barils par jour, ont conduit à la plus lourde chute des stocks de brut pour l’année en cours», note Matt Smith de ClipperData.

Les raffineries américaines ont en effet fonctionné à 75,5% de leurs capacités, en hausse de 0,9% par rapport à la semaine précédente.

Pour leur part, les importations totales de brut aux Etats-Unis sont passées de 6,54 millions de barils par jour (mbj) à 5,97 mbj. Les exportations ont très légèrement diminué, de 3,16 mbj à 3,09 mbj.

Les stocks d’essence ont augmenté de 1,2 million de barils, là où les analystes anticipaient une baisse de 1,5 million de barils.

Ceux de produits distillés (fioul de chauffage et gazole) ont reculé de 600.000 barils, alors que les analystes prévoyaient une hausse de 500.000 barils.

La production américaine de pétrole s’est elle stabilisée à 11 mbj.

Quant à la demande en énergie, elle a augmenté par rapport à la semaine précédente, les Américains ayant au total consommé en moyenne 17,6 mbj au cours des quatre dernières semaines. C’est cependant 15,6% de moins qu’à la même période l’an dernier.

En légère hausse avant la diffusion du rapport, le prix du baril de WTI pour livraison en août accentuait ses gains, montant de 1,2% à 39,74 dollars vers 16H00 GMT.

A lire aussi...