Les marchés européens calent pour la dernière séance du mois

AWP

1 minutes de lecture

Londres (-0,61%), Francfort (-0,48%), Paris (-0,26%) et Milan (-0,03%) ont terminé en baisse. Madrid a progressé de 0,60%. A Zurich, le SMI a perdu 0,74%.
 
Les marchés européens ont reculé lundi, s'essoufflant après un mois d'août positif et restant aux aguets sur la situation sanitaire.

Toutes les places européennes ont vu rouge, Madrid cédant même 2,29%. Les autres Bourses ont mieux résisté, Paris perdant 1,11%, Milan 1,04% et Francfort 0,67%, les indices ayant perdu du terrain surtout en fin de séance. La Bourse de Londres est restée fermée pour cause de jour férié. A Zurich, le SMI a terminé en baisse de 0,28%.

Août ayant été positif pour l'ensemble des marchés européens, ils ont pu souffrir de prises de bénéfices au dernier jour du mois.

Le marché "est dans la lignée de ce qu'on a connu pendant la période estivale", souligne toutefois auprès de l'AFP Thierry Claudé, gérant chez Kiplink Finance, pointant le peu d'informations à la disposition des investisseurs. Ceux-ci gardent toujours un oeil attentif sur l'évolution de la pandémie de Covid-19 en Europe et les risques qu'elle fait peser sur l'économie.

Wall Street a ouvert en ordre dispersé. A 18H40 (16H40 GMT), Le Dow Jones Industrial Average, l'indice vedette, perdait 0,77%, et l'indice élargi S&P 500 0,04%. A l'inverse, l'indice technologique Nasdaq continuait de s'envoler vers des nouveaux records, progressant de 0,69%.

Le marché de la dette des principaux pays de la zone euro a été stable, à l'exception de l'Italie dont le taux d'intérêt à 10 ans a légèrement progressé.

Du côté des valeurs: les banques à la peine

NATIXIS PLONGE, LE SECTEUR FINANCIER SOUFFRE

A Paris, la banque Natixis a fortement souffert (-6,07% à 2,31 euros) de l'actualité de sa filiale britannique de gestion d'actifs H2O. Elle a annoncé vendredi avoir suspendu huit de ses fonds en raison "d'incertitudes de valorisation" affectant certains des titres dans lesquels ils sont investis.

Plus généralement, le secteur financier est l'un de ceux qui ont le plus souffert lundi en Europe. En Allemagne, l'assureur Allianz a notamment perdu 2,26% à 181,52 euros et la Deutsche Bank 3,08% à 8,03 euros. A Paris, Société Générale a chuté de 4,04% à 13,58 euros.

LE SECTEUR AÉRONAUTIQUE EN DIFFICULTÉ

Le secteur aéronautique continue d'être affecté par les restrictions de circulation en raison de l'aggravation de la situation sanitaire en Europe. Sur la place parisienne, Safran a reculé de 5,11% à 97,02 euros, Airbus de 3,64% à 68,84 euros et Air France-KLM de 4,11% à 3,78 euros.

VEOLIA GRIMPE APRÈS SA VOLONTÉ D'ACHETER DES PARTS DE SUEZ

Le géant du traitement de l'eau et des déchets Veolia a transmis une offre ferme de 2,9 milliards d'euros pour racheter à Engie 29,9% de Suez. A Paris, le mouvement a profité aux trois titres: Veolia a pris 5,73% à 20,20 euros, Engie 4,61% à 11,66 euros, et Suez a bondi de 18,50% à 14,51 euros.

Les indices en bref

Paris - CAC 40 : -1,11% à 4.947,22 points

Francfort - Dax : -0,67% à 12.945,38 points

Londres - FTSE 100 : marché fermé

Milan - FTSE MIB : -1,04% à 19.633,69 points

Lisbonne - PSI 20 : -0,96 à 4,301.08 points

Zurich - SMI : -0,28% à 10. 135,56 points

Madrid - IBEX 35 : -2,29% à 6.969,50 points

Amsterdam - AEX : -1,36% à 549,20 points

Bruxelles - Bel 20 : -1,36 à 3,332.53 points

A lire aussi...