La Bourse de Tokyo rebondit

AWP

1 minutes de lecture

Le Nikkei prend 2,65%. Les investisseurs japonais sont rassurés par les discussions Chine-USA.

La Bourse de Tokyo a bondi lundi, rassurée par la confirmation de discussions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis et une audition sans surprise au Parlement japonais d’un témoin clé dans un scandale politique menaçant le Premier ministre.

A l’issue des échanges, le Nikkei des 225 valeurs vedettes a gagné 2,65% (+551,22 points) à 21’317,32 points, et l’indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a progressé de 2,74% (+45,81 points) à 1’717,13 points.

Sur le volet des changes, le repli du yen, favorable aux sociétés exportatrices nippones, a également soutenu le moral des investisseurs: le dollar valait 105,61 yens au moment de la fermeture, contre 105 yens lundi à la clôture, tandis que l’euro montait à 131,52 yens, contre 129,82 yens.

L’indice Nikkei s’était déjà redressé lundi après s’être effondré de 4,51% vendredi dans un climat assombri par l’offensive commerciale du président américain Donald Trump contre Pékin, mais les craintes de conflit des places financières se sont depuis apaisées.

Wall Street a terminé lundi en forte hausse, alors que le Trésor américain a confirmé que Steven Mnuchin avait appelé Liu He, le principal responsable économique chinois promu vice-Premier ministre en charge des secteurs économiques et financiers de la Chine.

La place tokyoïte a en outre accueilli favorablement les déclarations d’un ancien responsable du ministère des Finances japonais: selon lui, le chef du gouvernement Shinzo Abe n’a pas ordonné les falsifications de documents officiels relatifs à une vente immobilière controversée.
 

A lire aussi...