La Bourse de Milan gagne 2% après la reconduction de Conte

AWP

1 minutes de lecture

Vers 12H30, le FTSE Mib gagnait 2,11% à 21’433 points. La plus forte hausse était enregistrée par CNH Industrial (+4,25%), suivi de Prysmian (+3,87%).

La Bourse de Milan prenait plus de 2% jeudi après la reconduction du Premier ministre italien démissionnaire Giuseppe Conte, qui va former un nouveau gouvernement, soutenu par une inédite majorité entre sociaux-démocrates et Cinq Etoiles.

Vers 12H30 (10H30 GMT), le FTSE Mib gagnait 2,11% à 21’433 points. La plus forte hausse était enregistrée par CNH Industrial (+4,25%, à 8,82 euros), suivi de Prysmian (+3,87% à 19,735 euros).

Les valeurs bancaires, premières à souffrir en cas d’incertitude politique, étaient également très bien orientées, comme UniCredit (+3,62% à 10,248 euros), Mediobanca (+3,22% à 9,17 euros) et Banco BPM (+3,13% à 1,894 euro).

De son côté, le taux d’emprunt italien à dix ans a signé un nouveau plus bas historique vers 11H00 (09H00 GMT) à 0,915%. Il était tombé mercredi sous le seuil des 1%, pour la première fois de son histoire.

«Il est probable qu’une coalition M5S (Mouvement 5 étoiles) - PD (Parti démocrate) introduise davantage de discipline en terme budgétaire, ce qui a conduit à une réaction positive des marchés dans la semaine écoulée», a commenté dans une note Matteo Ramenghi, responsable en chef des investissements pour la banque UBS en Italie.

«Nous nous attendons à ce que les investisseurs soutiennent largement la formation d’un gouvernement M5S-PD, en considérant que les bons du Trésor italien continuent à offrir une plus grande rentabilité comparé à d’autres obligations périphériques. Inversement, un arrêt soudain (dans ce processus) et un retour aux élections pourrait créer de la pression sur les actifs italiens», a-t-il ajouté.

Giuseppe Conte a accepté jeudi de tenter de former un nouveau gouvernement, soutenu par une inédite majorité entre sociaux-démocrates et Cinq Etoiles.

Le Premier ministre sortant a dit vouloir se «consacrer à l’élaboration d’un programme avec les forces politiques qui ont accepté de soutenir ce nouveau projet». Il les verra dans les prochaines heures et compte présenter au président la liste de son exécutif «dans quelques jours».

M. Conte a déjà donné les grandes lignes de son programme qu’il a qualifié de projet de «nouvel humanisme» visant à faire de l’Italie «un pays plus juste, plus compétitif, plus solidaire, plus inclusif».

L’Italie avait plongé dans l’incertitude quand le ministre de l’Intérieur et chef de la Ligue (extrême-droite) Matteo Salvini avait fait éclater le 8 août l’alliance formée 14 mois plus tôt avec les Cinq Etoiles.

A lire aussi...